Les acquisitions continuent de stimuler WSP Global

Stimulés par les acquisitions, les profits ainsi que les revenus de WSP Global (T.WSP)... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne

Stimulés par les acquisitions, les profits ainsi que les revenus de WSP Global (T.WSP) ont continué d'afficher une croissance marquée au troisième trimestre.

Cette performance a permis à la firme d'ingénierie québécoise de répondre en partie aux attentes des analystes, même si la croissance interne n'a pas été au rendez-vous.

La multinationale anciennement connue sous le nom de Genivar a dévoilé jeudi un bénéfice net de 50,4 millions, ou 55 cents par action, en progression de 73,2% par rapport à l'an dernier.

Le troisième trimestre a entre autres été marqué par six acquisitions, peut-on constater dans les documents publiés par l'entreprise.

De leur côté, les revenus nets ont bondi de 109,3% pour la période de trois mois terminée le 26 septembre pour s'établir à 1,12 milliard.

Au Canada, les recettes sont demeurées essentiellement stables, à 195 millions, le recul dans l'Ouest ayant annulé une croissance interne de 11% au Québec ainsi qu'en Ontario.

En excluant l'impact négatif découlant du ralentissement du secteur pétrolier et gazier dans l'Ouest canadien, la croissance interne aurait été de 4,9%.

« Les résultats de notre troisième trimestre (...) sont tout à fait conformes à nos attentes et à nos orientations pour 2015 », a souligné le président et chef de la direction de la firme, Pierre Shoiry.

Sur une base ajustée, en excluant les éléments non récurrents, WSP a dégagé un profit par action de 69 cents, ce qui a surpassé de deux cents la prévision des analystes sondés par Thomson Reuters.

L'entreprise a toutefois raté leur cible de 1,17 milliard en ce qui a trait aux revenus.

Pour sa part, la valeur du carnet de commandes était de 4,89 milliards, ce qui représente une hausse de 7,2%, ou 329,6 millions, rapport au deuxième trimestre.

« Avec l'intégration de Parsons Brinckerhoff qui progresse, la direction a haussé à entre 25 millions $ US et 40 millions US sa cible des synergies réalisables », a souligné Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, dans une note.

Jusqu'ici, des synergies évaluées à 30 millions US ont été réalisées, écrit l'analyste.

L'action de WSP a cédé jeudi 19 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 45,74 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer