Sécurité: le CN investira plus en 2015

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada investira 100 millions $ de... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada investira 100 millions $ de plus cette année dans la sécurité ferroviaire alors qu'elle se penche sur deux importants déraillements survenus sur son réseau.

En divulguant ses résultats du premier trimestre, lundi, la société établie à Montréal a indiqué que son budget des immobilisations atteindrait 2,7 milliards $ pour l'exercice 2015.

«C'est un programme à long terme afin de s'assurer que nos infrastructures soient sécuritaires pour supporter la croissance que nous observons sur notre réseau dans l'ouest du pays», a expliqué son président et chef de la direction, Claude Mongeau.

Le patron du CN (T.CNR) participait à une conférence téléphonique avec des analystes financiers à la veille de l'assemblée annuelle des actionnaires, qui se déroulera cette année à Memphis, au Tennessee.

En mars, un déraillement impliquant 10 wagons-citernes était survenu à Gogama, dans le nord de l'Ontario. L'incident s'était déroulé à une quarantaine de kilomètres du site du déraillement de 29 wagons-citernes de pétrole brut le 14 février.

Si la direction du CN analyse toujours les causes entourant ces incidents, M. Mongeau a indiqué qu'ils n'avaient pas influencé directement la décision de l'entreprise d'augmenter son budget destiné aux immobilisations.

«Nous essayons de prévenir les coups, a dit M. Mongeau. C'est pour notre sécurité ainsi que notre croissance. Ce n'est pas seulement à cause de ce qui est arrivé récemment que nous investissons davantage.»

Bénéficiant d'un hiver plus clément dans l'ensemble au Canada ainsi que d'une demande vigoureuse, le CN a dépassé les attentes des analystes au premier trimestre, alors que ses profits et ses revenus ont affiché une croissance.

Son bénéfice net s'est établi à 704 millions $, ou 86 cents par action, en hausse de 13 %. Son chiffre d'affaires a bondi de 14,8 %, à 3,1 milliards $.

En excluant la vente d'une ligne ferroviaire effectuée l'an dernier, le bénéfice ajusté de la plus importante compagnie ferroviaire au pays a grimpé de 28 %, à 551 millions $, ou 66 cents par action.

Cette performance a permis au CN de surpasser les attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui tablaient sur un bénéfice ajusté par action de 85 cents ainsi qu'un chiffre d'affaires de 3,035 milliards $.

«Grâce à une forte demande de transport de marchandises, à des gains de productivité continus et, en partie, à un hiver plus clément comparativement au vortex polaire de l'an dernier, le CN a réalisé une performance solide au premier trimestre», a souligné M. Mongeau.

Il a toutefois rappelé que les conditions hivernales avaient été plus rudes dans l'est du pays, en raison notamment du froid mordant ainsi que des importantes chutes de neige dans les Maritimes.

Pour la période de trois mois terminée le 31 mars, les tonnes-milles commerciales ont progressé de 7 % alors que la hausse a été de 9 % du côté des wagons complets.

De plus, le ratio d'exploitation de l'entreprise - une mesure de son efficacité - s'est amélioré de 3,9 points de pourcentage au premier trimestre pour s'établir à 65,7 %.

Malgré une croissance moins élevée que prévu du secteur de l'énergie, le dirigeant du CN a confirmé les perspectives d'une croissance à deux chiffres du bénéfice ajusté par action pour l'exercice 2015.

La force du dollar américain a par ailleurs eu un impact positif de 56 millions $, ou sept cents par action, sur le bénéfice net de la société.

À la Bourse de Toronto, le titre de l'entreprise a clôturé à 83,35 $, en hausse de 2,15 $, ou 2,65 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer