Les ventes de Best Buy grimpent, un bon signe pour les Fêtes

Les ventes du troisième trimestre de Best Buy ont enregistré une hausse... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
NEW YORK

Les ventes du troisième trimestre de Best Buy ont enregistré une hausse étonnante au troisième trimestre, ce qui est de bon augure à l'arrivée de la période du magasinage des Fêtes.

Tant les revenus que les profits de Best Buy ont surpassé les attentes au plus récent trimestre, et l'action du détaillant de biens électroniques bondissait de près de sept % jeudi après-midi.

La période de deux mois précédant les Fêtes est cruciale pour les détaillants puisqu'elle représente environ 20 % des ventes annuelles de cette industrie. Le chef de la direction de Best Buy, Hubert Joly, a dit s'attendre à ce que la concurrence soit «intense» cette année.

Sa chaîne, qui comprend les magasins de la bannière Future Shop au Canada, a l'intention d'offrir un plus grand nombre de cadeaux de moins de 100 $ tout en restant discipliné en ce qui a trait aux réductions de prix et aux promotions, ce qui aide à protéger les marges de profits.

Mais lors d'une conférence téléphonique avec des investisseurs, M. Joly a indiqué que les stocks limités de certains produits en grande demande et de possibles conflits de travail sur la côte Ouest américaine pourraient nuire aux ventes. Il s'attend à ce que les ventes de Best Buy soient stables au quatrième trimestre.

Best Buy met en place dès cette semaine ses ventes pour le soi-disant «vendredi fou» et annoncera de nouvelles aubaines à l'approche de cette journée de solde qui se déroule le vendredi suivant la Thanksgiving américaine. La compagnie veut aussi offrir plus de biens de moins de 25, 50 et 100 $ dans ses magasins. Et M. Joly croit que les aubaines seront plus «équilibrées et ciblées» cette année, de façon à être plus prudent «du point de vue du rendement sur l'investissement».

La société de Richfield, au Minnesota, réduit ses coûts depuis un certain temps et a apporté des changements à ses magasins dans l'espoir d'améliorer ses résultats, dans un contexte de concurrence accrue de la part des détaillants en ligne et des magasins à bas prix.

Au troisième trimestre, les revenus ont avancé de moins d'un % à 9,38 milliards $ US. Les analystes misaient plutôt sur un déclin de 9,1 milliards $ US, selon Zacks Investment Research. Le chiffre d'affaires des magasins ouverts depuis au moins un an a pour sa part gagné 2,2 % au plus récent trimestre.

Les produits les plus vendus étaient les ordinateurs, les jeux vidéo, les téléviseurs et les électroménagers. Les ventes de services, de tablettes électroniques et de téléphones ont reculé, malgré le lancement du iPhone 6 d'Apple en septembre.

Le bénéfice net après versement du dividende préférentiel a totalisé 107 millions $ US, soit 30 cents US par action. Cela se compare à un bénéfice net de 54 millions $ US, ou 16 cents US par action. Après ajustements pour exclure les éléments non récurrents, le bénéfice net a totalisé 32 cents US par action, alors que les analystes s'attendaient à ce qu'il soit de 25 cents US par action.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer