Stimulée par ses trois secteurs, CAE voit ses profits bondir

CAE ajoutera de nouvelles capacités et effectuera une... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

CAE ajoutera de nouvelles capacités et effectuera une série de mises à niveau sur le système d'entraînement NFTC et les appareils au cours des prochaines années.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
Agence France-Presse
Montréal

Stimulé par la performance de ses trois principaux secteurs d'activité, le fournisseur de simulateurs de vols et de dispositifs de formation CAE (T.CAE) a vu ses profits attribuables aux actionnaires grimper de 12 % au deuxième trimestre.

La société montréalaise a dévoilé mercredi un résultat net des activités poursuivies de 41,6 millions $, ou 16 cents par action, par rapport à 38,1 millions $, ou 15 cents par action, à la même période en 2013.

Pour la période de trois mois terminée le 30 septembre, ses revenus se sont établis à 529,4 millions $, en hausse de 11 %.

Les analystes sondés par Thomson Reuters s'attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 16 cents ainsi qu'à un chiffre d'affaires de 508,9 millions $.

«Notre performance du deuxième trimestre correspond la prévision que nous avons partagée au début de l'exercice», a souligné le président et chef de la direction de CAE, Marc Parent, au cours d'une conférence téléphonique.

Le dirigeant de la société a également indiqué qu'il s'attendait à une croissance plus marquée au cours de la deuxième moitié de l'année ainsi qu'à une «croissance solide» pour l'exercice 2014-2015, qui se terminera le 31 mars.

«Nous sommes encouragés par le secteur civil de l'aviation qui présente des occasions de croissance, a dit M. Parent. Du côté de l'aviation d'affaires, le marché semble montrer des signes de reprise.»

Le résultat opérationnel des activités civiles de CAE a bondi de 16,4 %, à 45,4 millions $. Les revenus se sont établis à 296 millions $, en hausse de 10 % par rapport au deuxième trimestre de 2013.

CAE a engrangé 25,6 millions $ dans son secteur de la défense - une augmentation de deux % - alors que les revenus ont été de 209,1 millions $, en hausse de neuf %.

Du côté de la santé, le chiffre d'affaires s'est apprécié de 37 %, à 24,3 millions $, par rapport à 17,8 millions $ au deuxième trimestre l'an dernier. Le bénéfice d'exploitation a été de 1,8 million $.

CAE a par ailleurs indiqué qu'elle avait été approchée par des entreprises concernant sa division minière, dont elle souhaite se départir afin de se concentrer sur ses trois principaux secteurs d'activité.

Son chef de la direction financière, Stéphane Lefebvre, n'a toutefois pas voulu dire combien d'entreprises s'étaient manifestées. Il croit cependant qu'une transaction pourrait être conclue d'ici la fin de l'exercice en cours.

En août dernier, à l'occasion de son assemblée annuelle des actionnaires, CAE avait annoncé son intention de vendre sa division minière, une décision prise à la suite d'une «révision stratégique».

Quelque 200 employés de CAE - dont une cinquantaine à Montréal - sont actuellement affectés à cette division.

Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, a estimé que la réponse des investisseurs à l'endroit performance trimestrielle de la société montréalaise pourrait été «légèrement négative».

«Selon nous, les résultats à la hauteur des attentes et le maintien des prévisions sont contrebalancés par une situation financière qui devient plus précaire», écrit l'analyste dans une note envoyée par courriel.

À la Bourse de Toronto, l'action de CAE a clôturé mercredi à 14,53 $, en hausse de 5 cents.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer