Domtar pourrait repousser ses objectifs de croissance

Depuis le début de l'année, le secteur des... (Photo fournie par Domtar)

Agrandir

Depuis le début de l'année, le secteur des soins personnels de Domtar a généré un bénéfice en hausse de 96 millions $ US.

Photo fournie par Domtar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le prix à payer pour réaliser des acquisitions pourrait forcer Domtar à repousser ses objectifs quant à la croissance prévue de son secteur des soins personnels, a suggéré jeudi la direction de la papetière québécoise.

Son président et chef de la direction, John Williams, demeure confiant de voir le bénéfice annuel avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) de cette division osciller entre 300 millions $ US et 500 millions $ US d'ici 2017, mais il n'a pas l'intention de surenchérir pour y arriver.

«Nous allons demeurer des acheteurs prudents parce que je n'ai pas l'intention de perdre la tête pour une acquisition», a-t-il dit, jeudi, au cours d'une conférence téléphonique visant à discuter des résultats du troisième trimestre.

Depuis le début de l'année, le secteur des soins personnels de Domtar (T.UFS) a généré un BAIIA de 96 millions $ US, en hausse par rapport à 80 millions $ US lors de l'exercice 2013 dans son ensemble.

S'il y a actuellement des occasions d'acquisition, M. Williams a estimé qu'elles n'étaient toutefois pas sur le point de se concrétiser, en raison des prix demandés.

«Si nous devons attendre plus tard que 2017 (pour réaliser nos objectifs) juste pour être certains de ne rien faire de stupide, je suis prêt à emprunter cette voie», a souligné le dirigeant de l'entreprise.

Depuis 2011, la société a réalisé l'acquisition de cinq fabricants de couches pour adultes et enfants, la plus récente étant celle de l'entreprise espagnole Laboratoire Indas, pour un montant de 402,7 millions $ CAN.

Au troisième trimestre, le secteur des soins personnels - qui fabrique des produits d'incontinence pour enfants et adultes - a généré des profits de 30 millions $ US, alors qu'ils avaient été de 22 millions $ US à la même période l'an dernier.

Les revenus ont quant à eux bondi de 33 % pour s'établir à 234 millions $ US.

Cette performance a toutefois été inférieure à celle du deuxième trimestre de l'exercice 2014. «Les résultats ont été affectés par un mouvement saisonnier dans nos activités européennes, ainsi que par un fléchissement de l'euro», a souligné M. Williams.

Le patron de Domtar a aussi reconnu que l'entreprise avait perdu quelques clients, ce qui a freiné la progression des ventes au troisième trimestre. Toutefois, l'ajout de cinq nouvelles machines devrait générer des réductions de coûts et davantage de revenus.

Pour la période de trois mois terminée le 30 septembre dernier, Domtar dépassé les attentes en engrangeant un bénéfice net de 281 millions $ US, une performance qui s'explique par des économies de plus de 220 millions $ US reliées à des crédits d'impôt.

En excluant cette somme ainsi qu'une charge de restructuration de 2 millions $ US, la papetière montréalaise a engrangé un profit de 61 millions $ US, ou 94 cents par action, par rapport à 41 millions $ US, ou 63 cents par action, à la même période en 2013.

Son chiffre d'affaires s'est quant à lui établi à 1,4 milliard $ US, en progression par rapport à 1,385 milliard $ US lors du troisième trimestre de l'exercice précédent.

Cette performance a été bien accueillie par les investisseurs, puisqu'en mi-journée, à la Bourse de Toronto, le titre de Domtar s'appréciait de 10,37 %, ou 4,21 $, pour se transiger à 44,80 $.

Le profit ajusté par action de l'entreprise a dépassé de 13 cents la prévision des analystes sondés par Thomson Reuters, qui s'attendaient à un profit de 81 cents US par action.

Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux, a qualifié les résultats trimestriels de Domtar de «plutôt positifs».

«Le secteur des soins personnels devrait notamment profiter de l'ajout de cinq nouvelles machines», souligne l'analyste dans une note envoyée par courriel.

La performance trimestrielle de Domtar comprend entre autres une économie d'impôts de 204 millions $ US à la suite d'un règlement survenu avec l'agence du revenu des États-Unis concernant l'utilisation de carburants de remplacement.

Le bénéfice d'exploitation du secteur des pâtes et papiers a été de 109 millions $ US, par rapport à 42 millions $ US au troisième trimestre de 2013, alors que son profit ajusté est passé de 61 millions $ US à 93 millions $ US.

Ses revenus ont toutefois légèrement fléchi pour s'établir à 1,19 milliard $ US.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer