General Motors fait mieux que prévu

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a dépassé les attentes au troisième trimestre, grâce à de solides ventes en Amérique du Nord et en Chine, ses deux premiers marchés qui lui ont permis de compenser des pertes en Europe.

De juillet à septembre, le premier groupe automobile américain a dégagé un bénéfice net de 1,5 milliard de dollars, en baisse de 14,3% (bien 14,3%) sur un an, selon un communiqué publié jeudi.

Ce résultat se traduit par un bénéfice par action hors éléments exceptionnels, référence aux États-Unis, de 97 cents, soit mieux que les 95 cents attendus en moyenne par les marchés.

Le chiffre d'affaires est légèrement en dessous des attentes, à 39,3 milliards de dollars (+0,6% sur un an) contre 39,8 milliards anticipés en moyenne.

Après deux trimestres consécutifs de fonte de bénéfices, les investisseurs semblaient reprendre leur souffle. A Wall Street, le titre bondissait de 1,25% à 31,30 dollars dans les échanges de pré-séance.

«De solides ventes et une hausse des marges en Amérique du Nord et en Chine ont tiré les résultats», s'est réjoui la directrice générale Mary Barra, citée dans le communiqué, faisant remarquer toutefois que le groupe était confronté à des «difficultés industrielles en Russie et en Amérique du Sud».

L'Amérique du Nord reste le premier gros contributeur aux bénéfices avec un résultat opérationnel de 2,45 milliards de dollars (+12,1% sur un an), avec une marge opérationnelle qui a grimpé de 9,3% il y a un an à 9,5% fin septembre.

En Europe, talon d'Achille du groupe, General Motors a creusé ses pertes à 387 millions de dollars contre 238 millions un an plus tôt.

A l'inverse, le groupe automobile a réussi à réduire ses pertes en Amérique du sud, à 32 millions de dollars contre 284 millions de dollars un an plus tôt.

Sur le trimestre, GM a vendu 2,45 millions de voitures (+2% sur un an), soit ses meilleures ventes depuis 1980 à cette période de l'année, revendique-t-il.

Le groupe, qui mise à court terme sur les lancements en cours de modèles comme la Chevrolet Colorado (États-Unis), la Buick Envision et Cadillac (Chine), a, semble-t-il, quelque peu mis derrière lui la crise des 2,6 millions de voitures rappelées tardivement en Amérique du Nord en début d'année et ayant plombé ses comptes sur les six premiers mois de l'année. Environ 29 morts sont pour l'instant liés à ces rappels, selon un décompte du constructeur.

Cette affaire a conduit GM à rappeler environ 30 millions de véhicules pour différentes raisons mécaniques et lui vaut des enquêtes et des plaintes aux États-Unis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer