Nestlé confirme ses objectifs

Le Belge Paul Bulcke, l'administrateur délégué de Nestlé,... (PHOTO DENIS BALIBOUSE, REUTERS)

Agrandir

Le Belge Paul Bulcke, l'administrateur délégué de Nestlé, a fait valoir que le groupe avait réalisé «une bonne croissance générale, dans un environnement commercial mondial volatil sans vent favorable»

PHOTO DENIS BALIBOUSE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Genève

Le groupe suisse Nestlé (NSRGF), numéro un mondial de l'agroalimentaire, a annoncé jeudi des ventes en baisse et inférieures aux attentes pour les neuf premiers mois de 2014 en raison d'un environnement «volatil», mais a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Le chiffre d'affaires a reculé de 3,1% à 66,2 milliards de francs suisses (79 milliards de dollars canadiens), a précisé le groupe dans un communiqué.

La croissance organique de ses ventes a atteint 4,5%, a-t-il ajouté, en indiquant que l'environnement commercial global avait été «volatil».

Il a toutefois confirmé encore son objectif d'atteindre une croissance organique d'environ 5% pour l'ensemble de l'année.

La Bourse suisse a immédiatement réagi à ces résultats jugés décevants.

Ce matin, le titre Nestlé perdait 3,14% à la Bourse suisse à 64,85 francs suisses, dans un marché SMI en recul de 0,85% seulement.

Les résultats de Nestlé sont légèrement inférieurs aux attentes des analystes interrogés par l'agence AWP, qui tablaient sur une croissance organique de 4,6%.

Le chiffre d'affaires est également inférieur à leurs prévisions, qui étaient de 66,73 milliards de francs suisses.

Le chiffre d'affaires du géant de l'agroalimentaire a été affecté par d'importants effets de changes négatifs (-7,5%). Les cessions, nettes des acquisitions, ont réduit la croissance des ventes de 0,1%.

Le Belge Paul Bulcke, l'administrateur délégué de Nestlé, a fait valoir que le groupe avait réalisé «une bonne croissance générale, dans un environnement commercial mondial volatil sans vent favorable».

La zone Amérique du Nord et latine a généré des ventes de 19,3 milliards de francs suisses avec une croissance organique de 4,8%. En Europe, les ventes ont atteint 11,1 milliards de francs suisses, et la croissance organique a été de 1%.

La zone Asie, Océanie et Afrique a dégagé un chiffre d'affaires de 13,4 milliards de francs suisses, avec une croissance organique de 3,5%.

Par catégories de produits, la division eaux minérales Nestlé Waters a vu ses ventes atteindre 5,7 milliards de francs suisses, avec une croissance organique de 5,1%.

Les ventes de Nestlé Nutrition se sont établies à 7,1 milliards, soit une croissance organique de 7,8%.

Les autres activités, dont Nespresso, ont totalisé 9,6 milliards de francs suisses de chiffre d'affaires, pour une croissance organique de 6,6%.

Nestlé ne publie pas les chiffres détaillés de son produit vedette, mais note que «Nespresso a entraîné la performance», avec une progression des activités dans les marchés établis comme dans les marchés plus récents.

Pour l'ensemble de l'exercice 2014, Nestlé maintient ses prévisions annuelles inchangées. «Nous continuons à viser une croissance organique d'environ 5%, avec une amélioration des marges, du bénéfice récurrent par action à taux de change constants et de la rentabilité du capital», indique M. Bulcke, cité dans le communiqué.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer