Bourse: performances étincelantes des banques canadiennes

La Banque Royale donne le coup d'envoi ce matin à une autre ronde de... (PHOT BRENT LEWIN, ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOT BRENT LEWIN, ARCHIVES BLOOMBERG

Richard Dufour

La Banque Royale donne le coup d'envoi ce matin à une autre ronde de divulgations de résultats trimestriels dans le secteur bancaire canadien. La performance financière de la plus grosse banque du pays risque de donner le ton et de mettre la table pour le reste des institutions financières canadiennes qui présenteront toutes leurs résultats au cours de la prochaine semaine.

Comme le montre le graphique ci-dessous, la performance boursière des banques canadiennes est étincelante depuis le début de l'année malgré les nombreuses craintes que peuvent avoir les investisseurs (endettement des ménages, bas taux d'intérêt, conflits géopolitiques, etc.).

L'analyste Sumit Malhotra, de la Scotia, fait remarquer que l'impact de ces inquiétudes s'est avéré plus significatif pour les autres titres du secteur financier nord-américain que pour les banques canadiennes cette année.

«C'est le reflet des «lunettes défensives «avec lesquelles les banques canadiennes sont regardées.»

Son avis semble juste lorsqu'on compare l'appréciation boursière des banques canadiennes en 2014 avec la faible progression enregistrée par les assureurs canadiens et les banques américaines (graphique ci-dessous).

L'indice bancaire canadien affiche une hausse similaire à celle du TSX depuis le début de l'année. Gabriel Dechaine, chez Canaccord/Genuity, souligne toutefois que la performance boursière des banques canadiennes a de beaucoup été supérieure à celle du TSX dans les trois derniers mois. Cette situation peut laisser croire que le marché escompte déjà de bons résultats. La réaction boursière pourrait donc être faible dans les prochains jours, même si les chiffres publiés surpassent les attentes.

S'il y a des banques à favoriser à l'aube de cette ronde de présentation de résultats bancaires, Gabriel Dechaine privilégie la Scotia et la CIBC.

Pour sa part, le plus récent coup de coeur de Sumit Malhotra est la CIBC. Il a modifié, hier, sa recommandation sur la CIBC pour la hausser à «achat».

Banques québécoises

Les banques québécoises sont par ailleurs celles qui ont le moins la cote auprès de la communauté des analystes. Une quinzaine d'experts suivent les activités quotidiennes de la Banque Nationale et il n'y a toujours aucune recommandation d'achat sur le titre de la Nationale. L'achat de l'autre banque québécoise, la Laurentienne, n'est recommandé que par deux des dix analystes qui s'y intéressent.

À titre comparatif, la TD compte 12 propositions d'achat. La Scotia et la Royale en ont neuf chacune. La CIBC a la faveur de six analystes alors que quatre experts suggèrent l'achat du titre de la BMO.

Banque et jour de divulgation des résultats

Banque de Montréal: Mardi 26 août

Banque Scotia: Mardi 26 août

Banque Nationale: Mercredi 27 août

Canadian Western Bank: Mercredi 27 août (18 h)

Banque CIBC: Jeudi 28 août

Banque TD: Jeudi 28 août

Banque Laurentienne: Jeudi 28 août




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer