GLV essuie une perte de 3,1 millions

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

D'importants frais de restructuration ont affecté la rentabilité du Groupe GLV (T.GLV.A) au premier trimestre et forcé l'entreprise à afficher une perte nette attribuable aux actionnaires de 3,1 millions de dollars, ou 7 cents par action.

À la même période l'année dernière, la société qui oeuvre principalement dans les secteurs des pâtes et papiers et du traitement des eaux avait engrangé des profits de 1,3 million de dollars, ou 3 cents par action.

Pour le trimestre clos le 30 juin dernier, les frais de restructuration se sont élevés à 1,7 million de dollars pour Ovivo et GL&V Pâtes et Papiers.

Pour Ovivo, les frais sont liés à des indemnités de départ et autres frais reliés à des réorganisations en Europe, ainsi qu'à des frais liés à la fermeture d'une entité en Europe, alors que pour GL&V Pâtes et Papiers, il s'agit d'indemnités de départ liées à la fermeture d'une entité en Asie.

Le chiffre d'affaires de la société montréalaise a cependant grimpé de 11 % au premier trimestre pour s'établir à 161,2 millions de dollars, par rapport à 144,7 millions à la même période l'an dernier.

De son côté, le bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements s'est chiffré à 5,6 millions de dollars, en hausse de 13 % comparativement au deuxième trimestre de l'exercice précédent.

Au premier trimestre, les revenus d'Ovivo ont grimpé de 14 %, pour s'établir à 96,6 %, alors que ceux de GL&V Pâtes et Papiers ont progressé de 11 %, à 56,3 millions de dollars.

En date du 30 juin dernier, le carnet de commandes du Groupe GLV était de 359,1 millions, en recul par rapport à 395,3 millions de dollars au même moment l'an dernier.

L'action de GLV a reculé jeudi de 3 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 3,25 $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer