Tembec renoue avec la rentabilité

Avec des ventes annuelles d'environ 1,6 milliard, Tembec... (Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse)

Agrandir

Avec des ventes annuelles d'environ 1,6 milliard, Tembec compte quelque 3500 employés.

Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Des imprévus dans la modernisation d'usine de cellulose de spécialités de Témiscaming forcent Tembec à allonger 20 millions $ de plus afin de compléter le projet.

La papetière québécoise a indiqué jeudi qu'une révision à la hausse des coûts de main-d'oeuvre fera grimper la facture à 255 millions $, plutôt que les 235 millions $ initialement prévus.

La société établie à Montréal n'a toutefois pas indiqué comment elle comptait absorber les dépassements de coûts, qui entraîneront également un délai de cinq semaines en ce qui a trait au moment où la turbine du projet doit produire de l'énergie.

«Bien que le coût total estimé ait augmenté, le projet reste un élément essentiel qui améliorera considérablement la structure des coûts et les marges de l'usine», a souligné l'entreprise.

La modernisation des installations de Tembec en Abitibi-Témiscamingue prévoit entre autre le remplacement de trois chaudières à basse pression par une nouvelle turbine électrique de 50 mégawatts, qui sera finalement mise en service à la fin du mois de novembre.

Tembec a néanmoins précisé que la construction de la chaudière était presque terminée et que les travaux devraient permettre de compléter la tuyauterie, l'isolation ainsi que les travaux électriques.

Le président et chef de la direction de l'entreprise, James Lopez, a déjà estimé que ce projet devrait ultimement permettre à Tembec de générer un bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement de 48 millions $ par année.

«C'est une nouvelle qui déçoit un peu» a souligné l'analyste Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux, dans une note envoyée par courriel.

La papetière québécoise a par ailleurs dégagé un bénéfice net de 30 millions $, ou 30 cents par action, au troisième trimestre, après avoir affiché une perte de 7 millions $, ou 7 cents par action, à la même période en 2013.

Ce résultat comprend un gain de 14 millions $ relatif à la vente de terrains en Colombie-Britannique. Tembec espère empocher jusqu'à 70 millions $ d'ici la fin de l'année grâce à la vente de terrains.

Son chiffre d'affaires consolidé pour le trimestre clos le 28 juin s'est chiffré à 404 millions $, en hausse comparativement à 399 millions $ au troisième trimestre de l'année précédente.

L'entreprise a estimé avoir connu un meilleur trimestre que prévu après un hiver particulièrement rigoureux. La productivité de ses quatre secteurs d'activité a compensé l'effet négatif du dollar canadien ainsi que celui du recul des ventes.

Le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a inscrit un bénéfice d'exploitation de 15 millions $, inchangé par rapport au trimestre précédent, et celui des produits forestiers a été de 4 millions $, par rapport à 1 million $ l'an dernier.

Le bénéfice d'exploitation du secteur des pâtes et papier a été de 1 million $, par rapport à une perte d'exploitation de 1 million $ en 2013, alors qu'il s'est chiffré à 7 millions $ dans celui des papiers, comparativement à une perte d'exploitation de 2 millions $ pour les trois mois précédents.

Les principales activités de Tembec, qui compte quelque 3500 employés, sont en Amérique du Nord et en France. Les ventes annuelles de l'entreprise sont d'environ 1,6 milliard $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer