Les profits de Transforce bondissent

Les revenus de Transforce ont progressé de 12,2%,... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les revenus de Transforce ont progressé de 12,2%, à 889,1 millions.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Les acquisitions réalisées par Transforce (T.TFI) ont profité à l'entreprise de transport et de camionnage, qui a vu ses profits ainsi que ses revenus augmenter de façon significative au deuxième trimestre.

Pour la période terminée le 30 juin dernier, la société établie à Montréal a dévoilé jeudi un bénéfice net de 62,8 millions, ou 61 cents par action, en hausse de 136 pour cent par rapport au deuxième trimestre de 2013.

Ses revenus ont progressé de 12,2%, à 889,1 millions. L'apport des acquisitions de Vitran, Clarke Transport et de Clarke Road Transport - réalisées au cours de la dernière année - a été de 102,3 millions.

Néanmoins, exclusion faite des acquisitions, les revenus ont glissé, principalement en raison de la réduction graduelle des activités de déplacement d'appareils de forage, a indiqué Transforce, après la fermeture des marchés.

Cette situation a toutefois été contrebalancée par une hausse «appréciable» des revenus tirés des services de gestion des déchets ainsi que par l'appréciation du dollar américain par rapport à la devise canadienne.

Sur une base ajustée, le bénéfice de Transforce a été de 49,1 millions, ou 48 cents par action, en hausse de 25,1% par rapport à 39,2 millions, ou 40 cents par action, à la même période l'année dernière.

«Bien que la croissance des revenus résulte essentiellement des acquisitions, l'amélioration (...) dans tous les secteurs opérationnels témoigne de nos efforts de tous les instants en vue d'optimiser l'utilisation des actifs et l'efficience opérationnelle», a indiqué le président et chef de la direction de l'entreprise, Alain Bédard.

Des gains ont entre autres été réalisés dans les secteurs du transport de lots brisés (47%), du transport de lots complets (21%) ainsi que de la gestion des déchets (22,2%).

La situation a cependant été différente en ce qui a trait aux revenus de Transforce dans la livraison de colis et de courrier (moins 1,34%) et le secteur des autres services spécialisés (moins 24%).

L'entreprise a également annoncé la nomination d'Alain Raquepas au poste de chef des finances. Comptable agréé, M. Raquepas détient un baccalauréat en commerce de HEC Montréal et un diplôme en droit de l'Université de Montréal.

À la Bourse de Toronto, le titre de Transforce a terminé à 25,18 $, en recul de 47 cents, ou 1,83%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer