Nintendo replonge dans le rouge

Le pionnier japonais des jeux vidéo, Nintendo (NTDOY), a... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

Le pionnier japonais des jeux vidéo, Nintendo (NTDOY), a annoncé mercredi être retombé dans le rouge à l'issue de l'exercice fiscal 2013-2014, avec une perte de 23,21 milliards de yens (249 millions de dollars CAN), à cause d'un plongeon de 10% de son chiffre d'affaires du fait de méventes de consoles et jeux.

Il avait tout juste sorti la tête de l'eau en 2012-2013, avec un maigre résultat net. Nintendo espère néanmoins redevenir rentable cette année.

Durant l'exercice d'avril 2013 à mars 2014, le créateur de Mario, Pikachu et Zelda n'est pas parvenu à dégager de marges opérationnelles, même s'il a profité de fluctuations favorables des monnaies.

Même si le groupe se vante d'avoir connu de grands succès avec des nouveautés pour ses consoles de poche 3DS dans les populaires sagas ludiques Pokemon, Zelda ou Mario, il a quand même concédé en cours d'année que la progression des ventes a été limitée à l'étranger lors de l'offensive de Noël. Nintendo a écoulé 12,24 millions de 3DS dans le monde en 12 mois (contre 13,5 millions espérés) et 67,89 millions de jeux liés (un peu plus que prévu).

Le pire provient cependant des consoles de salon Wii U et des divertissements afférents. Ce produit est réellement à la peine: il ne trouve pas son public, d'autant moins que les concurrentes de Sony (PlayStation 4) et de Microsoft (Xbox One) sont arrivées plus tard sur le marché et lui font de l'ombre.

La Wii U ne s'est écoulée qu'à 2,72 millions d'unités dans le monde dans l'année, moins que les 2,80 millions prévu, et bien loin des 9 millions initialement espérés.

Nintendo n'en a écoulé que 6,17 millions depuis le lancement de cette machine fin 2012, alors que la PS4 de Sony a été achetée à plus de 7 millions d'exemplaires tout en étant sortie un an plus tard.

Les ventes de jeux conçus par Nintendo pour les Wii U ont été inférieures à la prévision de 19 millions.

Le groupe a ainsi vu son chiffre d'affaires descendre à 571,7 milliards de yens (6,13 milliards CAN) et affiché une perte opérationnelle de 46 milliards de yens.

Même l'enregistrement d'un résultat non opérationnel de 39 milliards de yens du fait de la hausse des devises étrangères face au yen n'a pas permis de compenser.

Pour l'exercice d'avril 2014 à fin mars 2015, Nintendo veut se requinquer un peu et table sur un bénéfice net de 20 milliards de yens.

Il espère profiter de la base installée de console 3DS pour doper les ventes de jeux associés, et veut ajouter des fonctions à sa Wii U dans l'espoir de lui donner l'attrait qu'elle n'a pour le moment pas réussi à avoir.

Le groupe escompte ainsi une progression de 3,2% de son chiffre d'affaires à 590 milliards de yens et un bénéfice d'exploitation de 40 milliards.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer