Solide trimestre pour Volkswagen

Le constructeur automobile allemand Volkswagen (VLKAY), numéro... (Photo archives AP)

Agrandir

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Francfort

Le constructeur automobile allemand Volkswagen (VLKAY), numéro un européen, a confirmé mardi ses ambitions annuelles après un premier trimestre solide, meilleur qu'attendu.

«Le groupe Volkswagen a bien commencé l'exercice 2014 malgré un marché qui reste difficile», a-t-il indiqué dans un communiqué.

De janvier à mars, le groupe de Wolfsburg (nord) a enregistré un bénéfice net part du groupe de près de 2,4 milliards d'euros, en hausse de 18% sur un an. Le consensus d'analystes de l'agence Dow Jones Newswires escomptait une hausse de 14% à 2,3 milliards d'euros.

Le géant automobile aux douze marques, parmi lesquelles Audi, Bentley et Seat, a également battu les prévisions en terme de chiffre d'affaires et de résultat opérationnel.

Malgré des effets de change défavorables, ses recettes ont grimpé de 2,7% sur un an au premier trimestre à 47,8 milliards d'euros, tandis que son bénéfice d'exploitation a bondi de près de 22% à 2,85 milliards d'euros.

Côté ventes, toutes ses marques de voitures ont progressé, à l'instar de la marque généraliste Volkswagen (+3,9%), de la marque haut de gamme Audi (+11,7%) et de Porsche (+4,5%). Au total, le groupe a écoulé sur les trois premiers mois de l'année 2,44 millions de véhicules, qu'il s'agisse de voitures, de camions, de bus ou de motos.

Côté opérationnel en revanche, la situation est plus contrastée. La marque Volkswagen a fait moins bien qu'un an plus tôt, la marque aux anneaux est restée stable et le fabricant de bolides Porsche a brillé.

Comme pronostiqué par les analystes, Volkswagen a réitéré ses prévisions pour l'exercice 2014. Son chiffre d'affaires devrait évoluer dans une fourchette de 3% autour du niveau de l'année précédente, ce qui veut dire qu'il pourrait diminuer ou augmenter de 3%, et sa marge opérationnelle devrait s'établir «entre 5,5% et 6,5%».

Dans un contexte de volatilité des taux de change et de fluctuation du prix des matières premières, VW s'attend à une hausse modérée de ses livraisons.

À la Bourse de Francfort, le titre Volkswagen était en queue du Dax vers 4h30 (heure de Montréal), en repli de 0,59% à 193,4 euros, dans un marché en hausse de 0,65%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer