Signes de croissance chez Yahoo!

La directrice générale du groupe, Marissa Mayer, s'emploie depuis... (PHOTO MARCIO JOSE SANCHEZ,  ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

La directrice générale du groupe, Marissa Mayer, s'emploie depuis son arrivée aux commandes à l'été 2012 à relancer la croissance de Yahoo!, en panne depuis plusieurs années.

PHOTO MARCIO JOSE SANCHEZ, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe internet américain Yahoo! a-t-il enfin retrouvé le chemin de la croissance? Sa patronne Marissa Mayer veut le croire après un premier trimestre meilleur que prévu, où elle voit une validation de sa stratégie.

Après plusieurs années de perte de vitesse, «le type de croissance que nous aimerions voir prendra plusieurs années», a reconnu mardi la directrice générale lors d'une vidéo-conférence avec des analystes.

Le premier trimestre, le meilleur enregistré selon elle depuis quatre ans, constitue toutefois «un début modeste», a-t-elle assuré, et il est «évident que nous sommes sur le bon chemin».

Le bénéfice net a certes reculé de 20% à 312 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année, et le chiffre d'affaires de l'ensemble du groupe baissé de 1% à 1,12 milliards de dollars.

Mais les indicateurs les plus surveillés à Wall Street sont tous dans le vert.

Le bénéfice par action a dépassé d'un cent la prévision moyenne des analystes, à 38 cents.

Le chiffre d'affaires excluant les revenus reversés à des partenaires, dit «ex-TAC» et jugé plus révélateur des performances du coeur de métier du groupe, a progressé de 1% et dépassé lui aussi légèrement le consensus qui était de 1,08 milliard.

Mme Mayer a mis en avant un retournement important au premier trimestre, avec un retour de la croissance tant dans la publicité que dans la recherche, les deux activités clés du groupe: les revenus ex-TAC y ont progressé de respectivement 2% et 9%.

Pour le deuxième trimestre, Yahoo! anticipe des revenus du même ordre qu'au premier, avec un chiffre d'affaires total de 1,12 à 1,16 milliard et ex-TAC de 1,06 à 1,10 milliard.

Résumant le sentiment général, Victor Anthony, analyste de la maison de courtage Topeka, a fait part dans une note d'un «optimisme prudent sur le coeur» des activités de Yahoo!

Mais il recommande dans tous les cas d'acheter des actions pour se positionner en vue de l'entrée en Bourse prochaine et très attendue du groupe internet chinois Alibaba dont Yahoo! est un grand actionnaire.

Le conseil était semble-t-il suivi: dans les échanges électroniques suivant la clôture, l'action Yahoo! grimpait de 6,52% à 36,44 dollars à 22H45 GMT.

Mobile et vidéo

Depuis son arrivée aux commandes à l'été 2012, Marissa Mayer multiplie les efforts pour relancer la croissance de Yahoo!

Elle a rajeuni plusieurs services dont la page d'accueil et la messagerie, acheté une avalanche de startups et mis l'accent sur les contenus et le mobile.

Elle s'efforce aussi de recruter des talents: rien qu'au premier trimestre, Yahoo! a recruté plus de 300 ingénieurs, auxquels s'ajoutent les créateurs prometteurs intégrés via 7 acquisitions de petites sociétés, a-t-elle rappelé mardi.

Mme Mayer a aussi fait état mardi de nouveaux progrès dans le mobile, où elle voit l'une des principales «clés» de la croissance future de Yahoo!

Plus de la moitié des internautes accédant aux services du groupe, soit 430 millions d'utilisateurs mensuels, le font désormais depuis un mobile, un chiffre en progression de 30% sur un an, a-t-elle souligné.

À côté du mobile, Mme Mayer a cité comme créneaux prioritaires de croissance l'internet social (où Yahoo! est présent avec sa filiale Tumblr rachetée l'an passé), les publicités «natives», conçues pour s'intégrer aux contenus du groupe, ou encore la vidéo.

Cette dernière semble partie pour être le prochain grand chantier de Mme Mayer: des informations de presse ont fait état ces dernières semaines de plans pour racheter un service de vidéo en ligne, ou pour se lancer dans la réalisation de séries originales de qualité, à l'image de ce que font les réseaux télévisés ou le service de vidéo en ligne Netflix.

Sans évoquer de plans précis, Mme Mayer a rappelé que Yahoo! avait déjà réalisé «plus de 70» produits vidéo en ligne dans le passé, et assuré qu'il continuerait à le faire «avec plus de précision et de qualité».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer