Boralex versera son premier dividende

Le PDG de Boralex, Patrick Lemaire....

Agrandir

Le PDG de Boralex, Patrick Lemaire.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

(Montréal) L'entreprise énergétique québécoise Boralex (T.BLX) a annoncé mercredi qu'elle verserait à ses actionnaires le tout premier dividende de son histoire, grâce à de solides flux de trésorerie et à son potentiel de croissance.

Boralex attire un nouveau profil d'actionnaires

La déclaration, hier, d'un premier dividende chez Boralex arrive un peu plus rapidement que certains observateurs l'attendaient et attire un nouveau profil d'investisseurs.

Certains «zinzins» (investisseurs institutionnels) ont des politiques qui les empêchent d'acheter des actions d'entreprises qui ne versent pas de dividendes à leurs actionnaires. Le producteur d'électricité de Kingsey Falls, près de Victoriaville, vient de leur ouvrir la porte.

Un dividende trimestriel de 13 cents par action ordinaire sera versé le 17 mars aux actionnaires inscrits en date de vendredi de la semaine prochaine. Au cours boursier actuel, le rendement du dividende s'élève à environ 4%.

Boralex prévoit verser un dividende ordinaire annuel de façon à atteindre à moyen terme un ratio représentant entre 40% et 60% de ses flux monétaires discrétionnaires.

Le PDG Patrick Lemaire, qui est aussi membre du conseil d'administration, explique qu'avant de prendre la décision de commencer à verser un dividende, il fallait d'abord attendre la mise en service (il y a deux mois) de la première phase des Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré et obtenir plus de certitude au sujet des coûts liés à ce projet de 800 millions de dollars.

«On voulait garder notre flexibilité au cas où on dépasserait nos prévisions de coûts. Le projet est arrivé dans les temps prévus et en respectant le budget prévu», dit-il.

La direction de Boralex avait une autre bonne nouvelle pour ses actionnaires, hier.

Bons résultats

La performance financière des mois d'octobre, novembre et décembre a surpassé les attentes de Bay Street. «Les forts résultats ont été principalement enregistrés grâce aux activités dans le secteur éolien», commente Jeremy Rosenfield, de Desjardins.

En réaction aux résultats et à l'annonce du dividende, le titre de Boralex s'est apprécié de 5% pour clôturer la séance d'hier à 13,02$ à la Bourse de Toronto.

L'action de Boralex vient ainsi d'atteindre son plus haut niveau en six ans et continuera d'alimenter la spéculation entourant une vente éventuelle de la participation de 35% que Cascades détient dans Boralex.

Cascades est le plus important actionnaire de Boralex et la vente de cette participation lui permettrait notamment de réduire son niveau d'endettement. D'un autre côté, le dividende permet d'assurer à Cascades une entrée périodique de fonds.

La direction de Boralex se fixe maintenant comme objectif de doubler son bénéfice d'exploitation et sa capacité de production au cours des deux prochaines années.

Cinq des sept analystes qui suivent les activités de Boralex recommandaient l'achat du titre avant les annonces faites hier. Il y a exactement un an aujourd'hui, la Banque Nationale avait d'ailleurs placé Boralex sur sa courte liste des titres fortement recommandés à ses clients. L'action valait 9$ il y a un an.

-----------------

LES RÉSULTATS

2013 / 2012

Revenus (millions) 51,9 / 52,1

Bénéfice d'expl. (millions) 31,4 / 29,9

Bénéfice par action (cents) 1 / 3




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer