Amazon déçoit Wall Street, l'action plonge

Le roi du e-commerce mondial a toutefois préservé... (PHOTO MICHAELA REHLE, REUTERS)

Agrandir

Le roi du e-commerce mondial a toutefois préservé sa rentabilité grâce à une réduction des provisions pour impôts ou des dépenses financières non opérationnelles.

PHOTO MICHAELA REHLE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le grand magasin en ligne américain Amazon a annoncé jeudi être repassé aux bénéfices en 2013, avec un profit de 274 millions de dollars, mais les analystes attendaient beaucoup mieux et son action plongeait.

Le bénéfice net par action est ressorti à 59 cents en 2013 alors que les analystes attendaient 73 cents.

Les ventes ont bondi de 22% sur un an à 74,4 milliards de dollars alors que les analystes en espéraient 74,94 milliards.

Pour le seul quatrième trimestre, le résultat a plus que doublé sur un an à 239 millions de dollars, soit 51 cents par action contre un consensus de 66 cents.

Le chiffre d'affaires a bondi de 20% à 59,59 milliards de dollars en octobre et décembre mais il a été en partie éclipsé par les coûts de réalisation et envoi des commandes. En outre, les dépenses technologiques se sont envolées de 20% sur un an alors que le groupe ouvre sans cesse de nouveaux centres de traitements et investit dans les services dématérialisés.

Le roi du e-commerce mondial a toutefois préservé sa rentabilité grâce à une réduction des provisions pour impôts ou des dépenses financières non opérationnelles.

Pour le premier trimestre, le groupe mise sur des ventes de 18,2 à 19,9 milliards de dollars, soit une hausse attendue entre 13 et 24% sur un an. Les attentes des analystes se situaient plutôt vers le haut de cette fourchette à 19,7 milliards.

L'action plongeait de 10% à 362,48 dollars lors des échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle, témoignant de la déception du marché qui était enthousiaste avant la parution de ces résultats et avaient fait grimper l'action de 4,90% en séance.

Le patron Jeff Bezos s'est contenté de dire que «c'est un bon moment pour être un client d'Amazon», soulignant que le groupe livrait maintenant même le dimanche.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer