Le CN surpasse les attentes

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada a surpassé les attentes au... (Photo Andy Clark, archives Reuters)

Agrandir

Photo Andy Clark, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada a surpassé les attentes au deuxième trimestre en affichant mardi un bénéfice en hausse de 20% à 1,03 milliard $ grâce à une hausse de ses revenus.

Le Canadien National (CN) a ainsi engrangé un bénéfice par action de 1,36 $, en hausse par rapport à celui de 858 millions $, soit 1,10 $ par action, de la même période l'an dernier.

En excluant un recouvrement d'impôts, le transporteur ferroviaire établi à Montréal a réalisé un bénéfice ajusté de 1,01 milliard $, ou 1,34 $ par action, comparativement à un bénéfice ajusté de 865 millions $, ou 1,11 $ par action, un an plus tôt.

Les revenus du CN ont grimpé de 17% à 3,3 milliards $.

Le nombre d'envois en wagons complets a augmenté de 14% pour le trimestre, pour atteindre 1,4 million.

Les analystes s'attendaient à ce que le CN affiche un bénéfice ajusté de 1,31 $ par action, à partir d'un chiffre d'affaires de 3,25 milliards $, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Selon le président et chef de la direction du transporteur, Luc Jobin, la solide performance de l'entreprise était attribuable à la forte croissance des volumes de produits transportés.

«Les perspectives économiques nord-américaines restent positives et nous demeurons déterminés à atteindre nos perspectives financières pour 2017», a-t-il déclaré dans un communiqué. «Toutefois, les comparaisons des volumes au deuxième semestre seront plus difficiles et la remontée du dollar canadien aura un effet défavorable.»

«Nous continuons à observer des conditions économiques favorables pour l'Amérique du Nord, incluant une économie canadienne plus forte que prévu», a pour sa part noté le directeur financier du CN, Ghislain Houle, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes pour discuter des résultats.

Le ratio d'exploitation, qui exprime les dépenses d'exploitation en tant que pourcentage des revenus, s'est détérioré en grimpant de 60 points de base à 55,1% par rapport au deuxième trimestre de l'an dernier.

Les revenus ont augmenté dans tous les groupes de produits. Celui des métaux et minéraux a affiché la meilleure croissance, avec un gain de 33%. Le groupe des produits céréaliers et des engrais a grimpé de 23%, celui des véhicules automobiles a pris 20% et celui de l'intermodal a gagné 17%. Les revenus des groupes des produits pétroliers et chimiques et des produits forestiers ont grimpé de 12% et 6% respectivement.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer