Air Canada conclut une entente de principe avec le syndicat de 7500 employés

Les détails de l'entente ne seront pas révélés... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Les détails de l'entente ne seront pas révélés avant qu'elle soit acceptée par les membres du syndicats et les administrateurs d'Air Canada.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Air Canada annonce avoir conclu une entente de principe avec le syndicat représentant quelque 7500 machinistes et travailleurs de l'aérospatiale.

Le transporteur aérien a précisé dans un communiqué que l'entente d'une durée de dix ans avec l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l'aérospatiale (AIMTA) devrait d'abord être approuvée par ses membres.

L'accord fera l'objet de certaines clauses de réouverture sur la période de dix ans, précise-t-on.

Les détails de l'entente ne seront pas révélés avant qu'elle soit acceptée par les membres du syndicats et les administrateurs d'Air Canada.

Air Canada a affirmé que l'AIMTA recommanderait à ses membres de voter en faveur de l'accord et l'entreprise fera de même avec le conseil d'administration pour que ses clauses entrent en vigueur rapidement.

Il s'agit de la sixième entente conclue avec les syndicats représentant divers travailleurs d'Air Canada, et la troisième qui est d'une durée de dix ans.

«Ce nouvel accord sur des dispositions contractuelles valides pendant dix ans conclu avec l'AIMTA est une réalisation importante qui soutiendra une croissance rentable à long terme à Air Canada et reconnaît l'importante contribution des membres du syndicat, s'est réjoui Calin Rovinescu, président et chef de la direction d'Air Canada. De plus, il profitera à toutes les parties prenantes en procurant à notre entreprise davantage de certitude et de flexibilité, tout en apportant de la stabilité à nos employés.»

Le syndicat a pour sa part indiqué dans un communiqué que l'entente de principe garantirait aux travailleurs la sécurité d'emploi.

«C'est la première fois en plus de dix ans que nous avons pu négocier librement, sans que la menace de faillite ou de l'intervention du gouvernement ne pèse sur nous», a déclaré le porte-parole, Fred Hospes.

La précédente ronde de négociations entre les syndicats et la direction d'Air Canada étaient parmi les plus acrimonieuses de l'histoire. Elles avaient mené à une grève illégale de 12 heures chez les bagagistes et le personnel au sol qui avait perturbé les vols. Le gouvernement fédéral avait dû menacer d'intervenir à plusieurs occasions avant que le conflit ne se règle.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer