Les pilotes d'Air Canada ratifient à 84% une entente de 10 ans

L'entente, qui prendra fin en septembre 2024, inclut... (PHOTO D'ARCHIVES FOURNIE PAR AIR CANADA)

Agrandir

L'entente, qui prendra fin en septembre 2024, inclut des clauses pour la résolution de conflits qui pourraient survenir tous les trois ans, lors de négociations sur des points spécifiques.

PHOTO D'ARCHIVES FOURNIE PAR AIR CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les pilotes d'Air Canada (T.AC.B) ont ratifié une nouvelle entente de 10 ans qui permettra à la ligne aérienne canadienne d'utiliser la médiation ou l'arbitrage pour résoudre des conflits de travail.

Le syndicat des pilotes précise que ses membres ont voté à 84 % en faveur du nouveau contrat de travail.

Le président du syndicat, le commandant Craig Blandford, indique que l'entente offrira aux pilotes «la sécurité et la stabilité d'emploi, une rémunération équitable et une occasion de participer au succès financier de notre transporteur».

Les détails de l'entente incluent une prime à la signature de 10 000 $, des hausses de salaire annuelles de deux %, un salaire de départ plus élevé, de meilleures prestations de retraite et un partage des revenus améliorés, selon M. Blandford.

L'entente, qui prendra fin en septembre 2024, inclut des clauses pour la résolution de conflits qui pourraient survenir chaque trois ans lors de négociations sur des points spécifiques. Si le transporteur atteint ses objectifs de croissance, les pilotes abandonnent leur droit de grève en acceptant de porter les conflits devant un médiateur ou un arbitre.

Air Canada a qualifié l'entente d'«historique» et souligné qu'elle lui procurait une stabilité accrue et une plus grande certitude quant aux coûts à long terme.

Le président et chef de la direction, Calin Rovinescu, indique que l'entente assure également une plus grande flexibilité pour les services offerts par ses partenaires régionaux et pour le renouvellement de la flotte d'Air Canada Rouge.

Les négociations s'étaient amorcées en juin, lorsque le transporteur a approché le syndicat pour le renouvellement d'un contrat de cinq ans rétroactif imposé par un arbitre en 2012. Le contrat devait venir à échéance en avril 2016.

Le transporteur espère maintenant conclure une entente, l'an prochain, avec les syndicats représentant les agents de bord, les mécaniciens et les travailleurs de centres d'appels et d'aéroports.

Les dernières rondes de négociations d'Air Canada ont été parmi les plus acrimonieuses de l'histoire. Elles avaient été marquées par un débrayage illégal de 12 heures des bagagistes et du personnel au sol, l'adoption d'une loi spéciale par le Parlement et une décision arbitrale favorable à l'entreprise.

Le transporteur, dont le siège social est à Montréal, est la plus grande compagnie aérienne du Canada, desservant plus de 180 destinations sur cinq continents.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer