Gulfstream dévoile deux nouveaux jets d'affaires

Ces nouveaux appareils baptisés G500 et G600 vient rivaliser... (Photo tirée du site internet)

Agrandir

Ces nouveaux appareils baptisés G500 et G600 vient rivaliser avec les derniers modèles du français Dassault et du Global 6000 de Bombardier.

Photo tirée du site internet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le constructeur aéronautique américain Gulfstream (groupe General Dynamics) a dévoilé mardi deux nouveaux jets d'affaires, qui vont venir rivaliser avec les derniers modèles du français Dassault et de Bombardier.

Ces nouveaux appareils baptisés G500 et G600 sont de conception entièrement nouvelle et sont censés proposer des cabines plus spacieuses avec une capacité de transport plus importante et peuvent effectuer de plus longs trajets que leurs prédécesseurs, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le G600, le plus gros des deux modèles, peut notamment parcourir Los Angeles-Londres sans effectuer d'arrêt. Les deux avions pourront transporter jusqu'à 19 passagers chacun.

Ils seront en concurrence directe avec le tri-réacteur 8X proposé par le français Dassault Aviation, capable, selon l'avionneur, de parcourir 12 000 kilomètres sans escale et pouvant transporter jusqu'à 19 passagers dans un luxe de service et de confort. Bombardier propose,lui, le Global 6000 aux caractéristiques quasi identiques.

Le G600 et le G500 remplacent respectivement dans la gamme de Gulfstream l'actuel G550, qui réalise des ventes importantes, et le plus petit G450.

Le premier vol test du G500 est prévu pour 2015 et l'appareil pourrait recevoir le feu vert des autorités européennes, l'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA), et américaines (FAA) en 2017 pour de premières livraisons aux clients en 2018.

Quant au G600, le calendrier prévoit un début du programme environ 12 à 18 mois après le G500 pour une entrée en service en 2019, selon le communiqué.

Cette nouvelle famille de jets d'affaires sera propulsée par des réacteurs Pratt & Whitney (United Technologies), préférés à ceux de Rolls-Royce Holdings.

Le groupe français Thales va lui doter les nouveaux programmes des calculateurs des commandes de vol dans le but de réduire notamment la consommation de carburant.

Gulfstream indique avoir déjà reçu de premières commandes. Flexjet, ancienne filiale de location d'avions d'affaires de Bombardier, a passé commande pour 50 appareils incluant également le modèle précédent G450, selon l'entreprise sans donner le détail.

Qatar Airways va également acheter 230 appareils, dont des G500 et des G650 ER, la version allongée du G600.

Gulfstream n'a pas donné d'informations sur les prix de ces transactions.

Gulfstream avait été racheté par General Dynamics en 1999 pour 4,8 milliards de dollars. Avec Dassault Aviation et Bombardier, c'est l'un des trois grands constructeurs spécialisé dans les avions d'affaires haut de gamme à très long rayon d'action.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer