Embraer choisit une PME québécoise

Alta Précision est une entreprise d'Anjou spécialisée dans... (PHOTO ANDRÉ TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Alta Précision est une entreprise d'Anjou spécialisée dans les composants de train d'atterrissage, de moteur et de transmission pour l'industrie aérospatiale.

PHOTO ANDRÉ TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Farnborough) Une PME montréalaise a décroché un contrat important auprès d'Embraer.

Alta Précision, d'Anjou, usinera des composantes de trains d'atterrissage pour la nouvelle version du biréacteur régional du constructeur brésilien, l'E2.

«Ça fait des années et des années que nous cognons à leur porte, a indiqué le président d'Alta Précision, Guillermo Alonso, en marge d'une conférence de presse organisée mercredi matin au kiosque de l'industrie québécoise au Salon aéronautique de Farnborough. Nous avons fait des démarches, nous les avons rencontrés lors de salons, nous avons participé à une mission au Brésil. Il y a eu un concours mondial et nous l'avons remporté.»

Embraer doit allonger le train d'atterrissage de son biréacteur régional actuel, l'E-Jet, parce que la nouvelle version sera dotée d'un plus gros moteur, la turbosoufflante à réducteur de Pratt & Whitney, appelée PurePower. C'est le même genre de moteur qui équipera la CSeries de Bombardier.

«Ils ont besoin de gens comme nous qui sont prêts à travailler sur des ensembles complets», a déclaré M. Alonso.

Il n'a pas voulu révéler le montant du contrat, qui couvrira l'ensemble de la vie du programme d'E2. Il a toutefois indiqué qu'il permettra la création d'une quinzaine d'emplois chez Alta Précision. L'entreprise cherche un site pour une nouvelle installation, probablement pas très loin de ses installations actuelles à Anjou.

«On veut rester dans le coin», a lancé M. Alonso.

Le ministre fédéral responsable de l'Agence de développement économique pour les régions du Québec, Denis Lebel, s'est réjoui du succès d'Alta Précision.

«Nous les avons aidés il y a quelques années et voilà qu'ils viennent de décrocher un important contrat sur le marché international, a-t-il souligné. Ça boucle la boucle.»

M. Lebel a d'ailleurs profité de sa présence à Farnborough pour annoncer des contributions remboursables pour deux autres entreprises québécoises.

C'est ainsi qu'une PME de Granby, Les Produits intégrés Avior, disposera d'une contribution d'un million de dollars de Développement économique Canada dans le cadre d'un projet d'agrandissement de 5,5 millions.

«Avec cette aide, nous pourrons mettre en place de nouvelles technologies et faire croître nos affaires», a déclaré le responsable des estimations chez Avior, David Ste-Marie.

Le projet devrait permettre la création de 70 emplois. L'entreprise se spécialise dans des structures hybrides qui font appel aux matériaux composites et au métal.

Pour sa part, Techiprodec, de Montréal, obtiendra une aide de 375 000 dollars pour réaliser un projet d'investissement de 750 000 dollars. L'entreprise usine notamment des pièces pour Belle Helicopter, Messier Dowty et Héroux-Devtek.

Le projet devrait créer six emplois.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer