Surréservation: Porter devra dédommager les passagers en argent

Porter offrait jusqu'alors un crédit de 500 $ pour... (Photo Archives Bloomberg)

Agrandir

Porter offrait jusqu'alors un crédit de 500 $ pour de futurs déplacements sur ses appareils.

Photo Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'Office des transports du Canada (OTC) a ordonné à Porter Airlines de dédommager en argent les passagers affectés par la surréservation sur ses vols intérieurs.

L'organisme fédéral de réglementation a donné au transporteur, qui exploite des avions à turbopropulseurs principalement à partir de l'aéroport du centre-ville de Toronto, jusqu'au 8 juillet pour préciser sa grille de compensations.

Porter ne compte pas actuellement de politique de compensation pour les passagers laissés sur le carreau en raison de surréservation sur ses vols au pays, mais offrait, à titre de «geste de bonne volonté», un crédit de 500 $ pour de futurs déplacements sur ses appareils.

Répondant à une plainte du militant des droits des passagers Gabor Lukacs, l'agence fédérale a estimé que la politique actuelle de Porter était «déraisonnable». Elle a aussi ordonné au transporteur de réenregistrer les passagers lésés sur un autre vol de Porter ou d'une autre compagnie, ou d'offrir un vol de retour gratuit au point d'origine si les passagers ne souhaitent plus poursuivre leur voyage.

L'OTC avait requis précédemment à Porter de compenser les passagers écartés des vols du Canada vers les États-Unis. Dans ce cas, Porter doit payer le double du prix total d'un aller simple - jusqu'à concurrence de 650 $ - si les passagers arrivent à leur destination avec un retard d'une à quatre heures, et quatre fois le prix - jusqu'à 1300 $ - s'ils arrivent avec un retard de plus de quatre heures.

WestJet (T.WJA) se conforme aussi à ce modèle de compensations pour les passagers lésés par la surréservation sur ses vols entre le Canada et les États-Unis. Sur les vols intérieurs, le transporteur de Calgary paie le montant inférieur pour les retards entre une et deux heures, et jusqu'à 1300 $ pour les retards de plus de deux heures.

Air Canada (T.AC.B) avait été sommé précédemment de verser des compensations en argent aux passagers lésés sur les vols intérieurs. Le transporteur établi à Montréal verse de 200 $ à 800 $ en argent, dépendant de la durée du retard, pour les vols intérieurs et les vols vers les États-Unis. Pour les vols des États-Unis vers le Canada, il verse jusqu'à 650 $ pour les courts délais et jusqu'à 1300 $ pour les attentes plus longues.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer