MMA: la vente des actifs canadiens complétée pour 15,85 millions US

La vente au prix de 15,85 millions $... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La vente au prix de 15,85 millions $ US de la société ferroviaire en faillite - la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA), dont le siège se trouve dans l'État du Maine - a été complétée lundi avec le transfert des actifs canadiens de l'entreprise à de nouveaux propriétaires, ont fait savoir des responsables.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
PORTLAND, Maine

Maintenant qu'est complétée la vente de la société de chemin de fer en faillite responsable du déraillement ayant coûté la vie à 47 personnes à Lac-Mégantic, le 6 juillet dernier, la création d'un fonds de règlement de centaines de millions de dollars afin d'indemniser les victimes peut retenir l'attention.

Le syndic de faillite Robert Keach a affirmé lundi qu'il cherchait à établir le fonds de règlement tout en se penchant sur les nombreuses requêtes, pendant que des poursuites au civil sont sur la glace aux États-Unis et qu'une poursuite en recours collectif attend le feu vert au Canada.

Le terrible déraillement de Lac-Mégantic, il y a près d'un an, est la pire catastrophe ferroviaire survenue au Canada en près de 150 ans. Elle a donné lieu à plusieurs appels en faveur de l'amélioration de la sécurité des trains en Amérique du Nord.

La vente au prix de 15,85 millions $ US de la société ferroviaire en faillite - la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA), dont le siège se trouve dans l'État du Maine - a été complétée lundi avec le transfert des actifs canadiens de l'entreprise à de nouveaux propriétaires, ont fait savoir des responsables.

Il y a plus d'un mois, les parties en cause ont complété la vente des actifs américains du chemin de fer à une filiale de la société new-yorkaise Fortress Investment Group, qui l'a renommée Chemins de fer du Centre du Maine et du Québec Canada (CCMQ). La clôture de la vente de la portion canadienne des activités de la société ferroviaire par Fortress avait été retardée jusqu'à l'émission d'un certificat d'aptitude ferroviaire.

Ce certificat a été émis la semaine dernière et la vente canadienne a été conclue lundi, avec la signature de documents légaux et les transferts d'argent. La plus grande partie du produit de la vente sera remis aux créanciers.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer