Un nouvel aéroport à Montréal

L'hydro-aéroport, qui vient de recevoir sa certification de... (PHOTO RÉMI LEMÉE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'hydro-aéroport, qui vient de recevoir sa certification de Transports Canada, accueillera des hydravions sur le fleuve Saint-Laurent, entre l'île Saint-Hélène et le port de Montréal, en amont du pont Jacques-Cartier.

PHOTO RÉMI LEMÉE, ARCHIVES LA PRESSE

Alors que le bruit lié à l'exploitation des aéroports Montréal-Trudeau et Saint-Hubert suscite déjà certaines critiques, un nouveau projet d'aéroport atterrit dans la région montréalaise.

Le président d'Hydro-Aéroport Montréal Centre-ville, Victor Francoeur, lancera officiellement les activités du nouvel aéroport au cours d'une conférence de presse ce matin. M. Francoeur n'a pas été en mesure de discuter du projet avec La Presse Affaires hier, mais le site internet de l'entreprise illustre déjà les grandes lignes de l'initiative.

Le long de l'île Saint-Hélène

L'hydro-aéroport, qui vient de recevoir sa certification de Transports Canada, accueillera des hydravions sur le fleuve Saint-Laurent, entre l'île Saint-Hélène et le port de Montréal, en amont du pont Jacques-Cartier. Ses quais sont situés le long de l'île Saint-Hélène, alors que sa base de services est établie à côté, sur le chemin du Bas-Contour.

Les responsables sont toutefois conscients de la problématique du bruit et interdiront tout amerrissage ou décollage entre 17h et 8h. En outre, le site internet de l'entreprise (www.cvp2.org) comporte déjà un formulaire pour permettre aux résidants de déposer une plainte.

«Hydro-Aéroport Montréal Centre-ville est très attentif à la qualité des prestations et au respect des ressources environnantes, écrit-on. Déposez une plainte pour nous faire part de votre mécontentement.»

Le nouvel aéroport, qui a pour code CVP2, vise plusieurs clientèles, à commencer par les sociétés aériennes qui veulent offrir des circuits touristiques à bord d'un hydravion. Le site internet permet d'ailleurs déjà de réserver un tel circuit. Ainsi, on peut effectuer un vol panoramique de 20 minutes au-dessus de Montréal à partir de 139$. Pour 499$, on peut effectuer un vol panoramique de 90 minutes qui se rendra jusque dans les Laurentides.

Le nouvel aéroport vise également les pilotes privés qui veulent amerrir pratiquement au centre-ville de Montréal. Ils doivent toutefois demander une autorisation au moins 72 heures avant l'amerrissage.

Le Grand Prix, une vitrine

L'entreprise compte notamment sur le Grand Prix du Canada, qui se déroulera à l'île Notre-Dame du 6 au 8 juin prochains, pour se faire connaître.

«Profitez du Grand Prix de Formule 1 pour offrir en exclusivité, à vos clients privilégiés ou vos partenaires, une occasion unique de réserver nos installations et de vivre un événement exceptionnel», a indiqué l'entreprise dans un document promotionnel.

Pour des raisons évidentes, l'hydro-aéroport ne sera pas fonctionnel en hiver. Ses activités se dérouleront du 1er mai au 31 octobre.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'aérogare de Mirabel sera détruite

    National

    L'aérogare de Mirabel sera détruite

    Trop cher, trop vieux et inutilisable: le bâtiment principal de l'aéroport de Mirabel sera détruit, a annoncé ce matin l'entreprise publique de... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer