Ottawa ordonne aux sociétés ferroviaires d'accélérer le transport du grain

Le gouvernement accorde quatre semaines aux sociétés ferroviaires... (PHOTOS.COM)

Agrandir

Le gouvernement accorde quatre semaines aux sociétés ferroviaires pour atteindre le niveau minimal, fixé à 500 000 tonnes par semaine.

PHOTOS.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WINNIPEG

Confronté à des accumulations importantes de céréales dans les silos de l'Ouest, le gouvernement fédéral a adopté un décret pour contraindre les sociétés ferroviaires à transporter un minimum de grains chaque semaine.

La ministre du Transport, Lisa Raitt, a affirmé vendredi que ce minimum est fixé à 500 000 tonnes par semaine, ce qui représente un total de 5500 wagons de grains chacun pour le Canadien National et le Canadien Pacifique. Elle a précisé qu'il y aura des amendes allant jusqu'à 100 000 $ par jour si le CP (T.CP) et le CN (T.CNR) ne respectent pas ces obligations.

Le gouvernement accorde quatre semaines aux sociétés ferroviaires pour atteindre le niveau minimal.

Une récolte record combinée à un goulot d'étranglement du transport a causé une accumulation de céréales dans les Prairies. La récolte de l'an dernier était en hausse d'environ 20 millions de tonnes.

En conférence de presse, vendredi à Winnipeg, Mme Raitt a fait valoir que le gouvernement était bien conscient des défis que doivent affronter les producteurs de l'Ouest, et a parlé d'une «situation très sérieuse».

Le Canada risque de perdre sa réputation à travers le monde de fournisseur fiable de grains si des gestes ne sont pas posés à l'égard des accumulations dans les silos, a-t-elle ajouté.

«Nous devons démontrer que le Canada peut maintenir un système de transport efficace qui est à même de faire transiter nos grains sur les marchés, a soutenu la ministre. Il s'agit d'un enjeu de grande importance et nous devons nous y attarder dans les meilleurs délais.»

Le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, qui prenait aussi part à la conférence de presse, a affirmé que les sociétés ferroviaires avaient «échappé le ballon» dans ce dossier.

Le CN et le CP n'ont pas été informés préalablement du décret gouvernemental, a mentionné Mme Raitt.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer