Passagers lésés: British Airways doit réviser ses compensations

British Airways précise que les clients ayant réservé... (PHOTO AGENCE FRANCE PRESSE)

Agrandir

British Airways précise que les clients ayant réservé des billets sur ces destinations pourront obtenir leur remboursement.

PHOTO AGENCE FRANCE PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'Office des transports du Canada ordonne à British Airways d'améliorer les compensations offertes aux clients touchés par des perturbations de vols, une décision semblable à celle qu'il avait rendue pour Air Canada l'an dernier.

L'agence fédérale de régulation a statué que le transporteur aérien de Londres devait réécrire ses politiques sur les droits des passagers dont le vol est retardé ou annulé, ou qui se voient interdire de monter à bord à cause de surréservation. La même exigence est faite concernant les bagages retardés ou perdus.

Cette ordonnance, rendue vendredi, fait suite à une plainte de Gabor Lukacs, un défenseur des droits des passagers aériens de Halifax qui a déjà réussi à faire changer les politiques de compensations d'Air Canada (T.AC.B) et de Porter Airlines.

L'Office des transports a ordonné à la compagnie British Airways de réviser ses politiques avant le 17 février, ou de justifier pourquoi elle n'applique pas les standards utilisés aux États-Unis ou ceux d'Air Canada.

Dans un communiqué de presse, M. Lukacs a affirmé que la décision contribuerait à assurer que toutes les compagnies aériennes qui offrent des services en partance ou à destination du Canada fournissent une compensation adéquate aux passagers dont le vol est perturbé pour des raisons hors de leur contrôle.

Par ailleurs, l'Office des transports avait ordonné en 2013 à Air Canada de remettre 200 $, 400 $ ou 800 $ en argent aux passagers de vols intérieurs retardés - selon la durée de l'attente à l'aéroport. L'Office ordonne maintenant que cette compensation soit de 400 $ ou de 800 $ pour les vols à destination de pays de l'Union européenne, selon le même critère.

Aux États-Unis, cette compensation est de 650 $ ou le double du prix du billet pour des retards de moins de deux heures, et de 1300 $ ou quatre fois le prix du billet pour les retards de plus de deux heures.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer