CSeries: mise à jour de l'entrée en service dans un mois

L'analyste note qu'après quatre mois, un peu moins... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'analyste note qu'après quatre mois, un peu moins de 20 vols d'essai ont été réalisés, pour un total d'environ 50 heures. Bombardier avait pourtant indiqué que ses appareils allaient passer environ 2400 heures dans les airs afin d'effectuer divers tests.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Richard Dufour

La direction de Bombardier (T.BBD.B)  sera prête à faire sa très attendue mise à jour quant à la date d'entrée en service des appareils de la CSeries lorsqu'elle présentera ses résultats trimestriels, le 13 février.

Et hier, pour la première fois depuis le début des essais en vol, deux appareils CSeries ont décollé durant la journée à Mirabel, dans les Laurentides.

Le troisième avion d'essai n'a cependant pas encore été utilisé, ce qui ne devrait pas tarder puisque le vice-président et directeur général de la CSeries, Rob Dewar, a récemment indiqué que le troisième appareil d'essai allait voler peu de temps après le deuxième.

Au total, cinq avions CS100 seront utilisés pour les tests. Le deuxième avion d'essai avait décollé pour la première fois la semaine dernière à Mirabel, avant d'être utilisé de nouveau hier.

Le programme d'essais est en cours depuis bientôt quatre mois. Le tiers du programme est donc pratiquement complété puisque les essais ont initialement été prévus pour se dérouler sur 12 mois.

Cameron Doerksen, de la Banque Nationale, fait remarquer que, jusqu'à maintenant, les deux appareils d'essai utilisés ont effectué moins d'une vingtaine de décollages et n'ont pas encore cumulé 50 heures de vol.

Étant donné que la direction de Bombardier a déjà mentionné que le programme d'essais comptera environ 2400 heures de vol, seulement 2% des heures de vol ont été enregistrées.

«Nul doute que le rythme accélérera, mais en raison de la lenteur observée jusqu'ici, il est plus réaliste de s'attendre à ce que l'entrée en service survienne au printemps ou même à l'été 2015», écrit-il.

Bombardier a toujours maintenu que la CSeries devait entrer en service 12 mois après le premier vol, qui a finalement eu lieu à la mi-septembre. La plupart des analystes de Bay Street prévoient que la date d'entrée en service sera reportée de quelques mois.

Un délai plus long que prévu dans l'entrée en service des avions CSeries pourrait alimenter les inquiétudes de certains investisseurs qui surveillent le bilan financier de Bombardier. Surtout si, pour une raison ou pour une autre, l'entreprise doit puiser de façon inhabituelle dans ses liquidités au cours des prochains mois. «Une telle situation entraînerait inévitablement un repli en Bourse», dit-il.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer