Morgan Stanley supprime 1200 emplois

Morgan Stanley va supprimer 1200 emplois, dont 470 banquiers et courtiers, dans... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Morgan Stanley va supprimer 1200 emplois, dont 470 banquiers et courtiers, dans le cadre d'un plan de restructuration de ses activités de courtage, a indiqué mardi à l'AFP une source proche du dossier.

Morgan Stanley va supprimer 1200 emplois, dont 470 banquiers et courtiers, à travers le monde dans le cadre d'un plan de restructuration de ses activités de courtage, a indiqué mardi à l'AFP une source proche du dossier.

Cette réduction de la voilure représente 2,2% des effectifs totaux de la banque américaine, qui emploie 56 000 personnes.

Dans le détail, la division de courtage des bons du Trésor, des obligations des entreprises, des matières premières et des taux de devises se voit lester de 470 emplois, soit 25% des effectifs, a précisé la source qui a requis l'anonymat.

Le reste des suppressions (730 emplois) est effectué dans les métiers de «back-office» (informatique, marketing...), a ajouté cette source.

Morgan Stanley va inscrire une provision de 150 millions de dollars dans ses comptes au quatrième trimestre liée à ces suppressions d'emplois, a indiqué à l'AFP un porte-parole, refusant cependant de confirmer le nombre de suppressions d'emplois.

Dans un document interne consulté par l'AFP, la banque explique que cette cure d'austérité est due au besoin de s'adapter à l'environnement actuel des marchés particulièrement néfaste aux activités spéculatives.

«Sur les derniers jours, nous avons décidé de réduire des emplois sur l'ensemble de la division de revenus fixes et de matières premières (...) Ceci va se traduire par un redessinage de la taille de ces activités en rapport avec le marché», écrivent Colm Kelleher, patron de la banque d'investissement, et Ted Pick, le chef des opérations de courtage, dans un document interne adressé aux salariés et consulté par l'AFP.

Morgan Stanley a notamment décidé de ne plus jouer les intermédiaires (market maker) sur le marché des métaux, c'est-à-dire qu'il n'assurera plus la liquidité sur ces marchés en reliant les investissements effectués par ses clients.

À Wall Street, le titre Morgan Stanley perdait 1,93% à 34,01 dollars vers 12h20.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer