Ernst & Young: une première femme aux commandes à Montréal

Anne-Marie Hubert... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Anne-Marie Hubert

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Le 1er janvier, Anne-Marie Hubert deviendra la première femme à diriger le bureau montréalais de la firme d'experts-comptables EY, connue précédemment sous le nom Ernst & Young, a appris La Presse.

Le bureau de Montréal existe depuis 1922. «Comme firme, on gagne quand on amène les meilleurs pour aider nos clients à devenir les meilleurs. C'est toute une question de talent et de travailler ensemble avec des profils de compétence différents pour être plus innovateur pour aider nos clients à accélérer l'atteinte de leurs objectifs», a répondu Mme Hubert, au sujet des priorités qui guideraient son mandat. Elle souhaite aussi que le bureau de Montréal accueille de nouveaux centres d'excellence au sein du réseau EY dans le monde. C'est déjà le cas dans la gestion des risques du secteur financier.

L'actuel associé directeur Sylvain Vincent partira à la retraite le 30 juin 2016 après 38 années de pratique. En assumant le rôle d'associée directrice pour le bureau de Montréal, Mme Hubert deviendra par le fait même leader du marché du Québec. Elle était jusqu'à tout dernièrement associée directrice des services consultatifs pour tout le Canada. À ce titre, elle était responsable de bâtir la division-conseil depuis 2010. Dans la foulée du scandale Enron, les firmes comptables s'étaient retirées des services consultatifs. EY avait par exemple vendu sa pratique de consultation Cap Gemini en 2000. En 2014, EY Canada a affiché la deuxième croissance en importance, exprimée en dollars américains, des revenus du secteur d'affaires «consultation» au sein des 28 régions.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer