BMO acquiert la société F&C Asset Management

F&C Asset Management avait révélé lundi être en... (PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

F&C Asset Management avait révélé lundi être en train de négocier avec BMO au sujet de cette transaction, qui a finalement été rendue publique mardi avant l'ouverture des marchés nord-américains.

PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Nguyen
La Presse Canadienne
TORONTO

La Banque de Montréal (T.BMO) compte doubler ses activités dans le secteur de la gestion de patrimoine grâce à une acquisition faite de l'autre côté de l'Atlantique, celle de la société de placement britannique F&C Asset Management, une transaction évaluée à 1,3 milliard de dollars.

La transaction toute en espèces, annoncée mardi, est appuyée par le conseil d'administration de F&C Asset Management, mais il lui manque encore d'autres approbations, notamment celle des actionnaires. Sa conclusion est prévue après le 1er mai.

Une fois l'acquisition complétée, l'actif sous gestion combiné de F&C et BMO Gestion mondiale d'actifs s'élèvera à 269 milliards $ US.

Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, mardi, le chef de la direction de BMO Groupe financier, Bill Downe, a qualifié l'acquisition d'étape «logique» pour la banque, qui s'est jusqu'à présent concentrée principalement sur le Canada et le Midwest américain.

F&C Asset Management avait révélé lundi être en train de négocier avec BMO au sujet de cette transaction, qui a finalement été rendue publique mardi avant l'ouverture des marchés nord-américains.

Les investisseurs ont peu réagi à l'annonce de l'acquisition. Les actions de BMO ont en effet terminé la séance de mardi à 70,54 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de seulement 8 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

La Banque de Montréal offre 120 pence en espèces, ou environ 2,21 $, en échange de chacune des actions de F&C - environ 28% de plus que leur cours de clôture de vendredi.

Cette transaction ne requerra aucune offre de capitaux propres ordinaires et elle ne propose pas de frais de résiliation, a indiqué la Banque de Montréal.

«Le conseil d'administration de F&C est convaincu que l'offre représente une évaluation attrayante pour les actionnaires de F&C et qu'elle est avantageuse pour les employés et les clients», a affirmé le président du conseil de F&C, Kieran Poynter, dans un communiqué émis conjointement par la société de placement britannique et la banque canadienne.

L'histoire de F&C Management remonte à la mise en place du Foreign and Colonial Investment Trust, en 1868. F&C est l'une des plus anciennes sociétés de placement au monde.

Ces dernières années, les banques canadiennes ont accru leurs activités dans le secteur de la gestion de patrimoine.

Lors d'une récente conférence de l'industrie bancaire, le chef de la direction de BMO, Bill Downe, a indiqué que l'institution était prête à faire croître son secteur de la gestion de patrimoine au moyen de transactions si jamais l'occasion se présentait.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer