Le Fonds FTQ veut doubler ses investissements au Québec

Quelque 900 millions d'une enveloppe totale de 1,4... (PHOTO MARIO BEAUREGARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Quelque 900 millions d'une enveloppe totale de 1,4 milliard de dollars seront obtenus par l'entremise de la vente d'actions et d'obligations.

PHOTO MARIO BEAUREGARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Julien Arsenault

Le Fonds de solidarité FTQ compte doubler la taille de ses investissements dans l'économie québécoise d'ici 2020.

Quelque 900 millions d'une enveloppe totale de 1,4 milliard de dollars seront obtenus par l'entremise de la vente d'actions et d'obligations détenues par l'investisseur institutionnel à l'international.

Le président et chef de la direction du Fonds, Gaétan Morin, en a fait l'annonce vendredi en dévoilant sa planification stratégique devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

Environ 400 millions seront déployés pour des infrastructures immobilières à « vocation socio-économique » comme des écoles, des résidences pour étudiants ainsi que des complexes sportifs.

De plus, 500 millions de dollars seront consacrés à l'achat de blocs d'actions de sociétés québécoises en Bourse afin d'envoyer un signal visant à mobiliser les capitaux au Québec.

Le Fonds de solidarité souligne toutefois que cette stratégie ne lui permettra pas de bloquer seul une offre d'achat en provenance de l'étranger.

« Nous savons tous que c'est une problématique complexe, qui soulève plusieurs enjeux tels que la gouvernance et la performance des entreprises, a souligné M. Morin. Mais le Fonds veut envoyer un signal [...] pour renforcer la détention d'entreprises québécoises par des intérêts québécois. »

Celui-ci a reconnu que le rétablissement du crédit d'impôt de 15 % relatif à un fonds de travailleurs, confirmé dans le dernier budget fédéral, a joué un rôle dans les décisions annoncées par le Fonds.

Le précédent gouvernement conservateur de Stephen Harper avait annoncé l'abolition progressive de cette mesure en 2013.

Le Fonds a également annoncé trois nouvelles initiatives, dont une tournée régionale avec Manufacturiers et Exportateurs du Québec, ainsi que des efforts supplémentaires afin de soutenir les secteurs de l'aérospatiale, l'agroalimentaire, les produits forestiers et les sciences de la vie.

En date du 30 novembre dernier, l'actif net de l'investisseur institutionnel était de 11,2 milliards de dollars.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer