Le Torontois David Leonard à la tête de McCarthy Tétrault

Avant de devenir chef de la direction de McCarthy... (PHOTO FOURNIE PAR MCCARTHY TÉTRAULT)

Agrandir

Avant de devenir chef de la direction de McCarthy Tétrault, Me David Leonard était chef national du département de litige.

PHOTO FOURNIE PAR MCCARTHY TÉTRAULT

Un avocat torontois, David Leonard, succède à l'avocat montréalais Marc-André Blanchard à la tête du cabinet d'avocats McCarthy Tétrault.

Me Blanchard, qui était chef de la direction de McCarthy Tétrault depuis six ans, est le nouvel ambassadeur du Canada à l'ONU et son mandat commence aujourd'hui. Bien connu dans les cercles libéraux, il a été président du Parti libéral du Québec de 2000 à 2008 et a été l'un des membres importants de l'équipe de transition de Justin Trudeau à Ottawa l'automne dernier.

Avant sa nomination, Me Blanchard était le seul avocat québécois qui dirigeait l'une des « sept soeurs », ce groupe sélect des sept grands cabinets du pays.

Des cinq candidats - tous de Toronto ou de Calgary - à la phase finale, c'est l'avocat torontois David Leonard, chef national du département de litige, qui a été élu par le conseil des associés à la tête de McCarthy Tétrault pour un mandat de quatre ans.

« Marc-André a été un dirigeant très concentré sur les besoins de nos clients, et j'ai l'intention de continuer dans cette voie. Il n'y aura pas de grand changement », a révélé Me David Leonard en entrevue à La Presse.

FACTURATION

Alors que le Barreau du Québec vient de publier un rapport critique sur le mode de facturation à l'heure des avocats, McCarthy Tétrault continuera de tenter de trouver de nouveaux modes de facturation pour ses avocats, selon son nouveau chef de la direction.

« Nos clients nous demandent [de plus en plus souvent] de regarder cette question, mentionne Me Leonard. Notre pratique n'est pas une question d'heures facturables, c'est une question de services rendus aux clients. Et pour certains clients, ça veut dire de plus en plus une tarification qui n'est pas à l'heure. [Dans certains dossiers en litige], nous partageons parfois les risques : nous avons une prime si nous gagnons, et nous prenons moins que les frais habituels si nous perdons. »

À l'ère des fusions entre grands cabinets d'avocats internationaux, David Leonard n'a pas l'intention que son cabinet se joigne à un grand cabinet international, comme Ogilvy Renault l'a fait avec Norton Rose en 2011. Les « sept soeurs » sont toutes des cabinets d'avocats canadiens. « Nous voulons nous concentrer pour développer notre cabinet au Canada, et le développer aussi à l'international, mais en développant des liens avec des cabinets et des clients », dit Me Leonard, dont le mandat commence aujourd'hui.

Le Québec est une « région très importante » pour McCarthy Tétrault, selon David Leonard. « Nous y avons certains de nos meilleurs clients et avocats, nous venons d'investir dans nos nouveaux bureaux à Québec. Le Québec continuera de jouer un grand rôle », assure Me Leonard, qui voudra ajouter des avocats québécois à son équipe de direction. Deux Québécois, Me Mason Poplaw et Me Emmanuelle Poupart, siègent au conseil d'administration de McCarthy Tétrault.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer