CBS a déposé une offre sur Viacom

Viacom et CBS avaient déjà tenu des discussions... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Viacom et CBS avaient déjà tenu des discussions pour fusionner mais celles-ci avaient capoté en décembre 2016.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le groupe de médias CBS a déposé une offre de rachat sur Viacom (studios Paramount, MTV, Nickelodeon...) ce qui reconstituerait le groupe qui existait jusqu'en 2006 avant que Viacom ne prenne son indépendance, indique mardi le Wall Street Journal.

Cette éventuelle fusion/acquisition serait la dernière en date dans un paysage médiatique américain en pleine recomposition sous la pression de nouveaux entrants comme Netflix, Amazon, Google, Hulu et Apple.

Selon le Wall Street Journal, cette offre totaliserait 12,5 milliards de dollars, soit en-dessous de la capitalisation boursière de Viacom. Celle-ci a beaucoup baissé mardi avec la chute de plus de 6% du cours de l'action à Wall Street, la ramenant juste en-dessous de 12 milliards de dollars.

L'offre de CBS demanderait également que l'actuelle direction de CBS, et notamment le PDG Leslie Moonves, reste à la tête de la nouvelle entité, indique le WSJ.

Tant CBS que Viacom sont contrôlés par le magnat Sumner Redstone, 94 ans, qui n'a plus été vu en public depuis un certain temps.

Sa fille Shari Redstone, qui a repris la direction de ses affaires, est favorable à un rapprochement des deux groupes mais affronte les réticences de Leslie Moonves.

La famille Redstone détient environ 80% des droits de vote dans Viacom et CBS via la société National Amusements Inc.

Viacom et CBS avaient déjà tenu des discussions pour fusionner mais celles-ci avaient capoté en décembre 2016 parce que Leslie Moonves souhaitait avoir plus de contrôle sur la nouvelle entité.

Le paysage audiovisuel américain subit des changements en profondeur.

Disney a cassé sa tire-lire (52,4 milliards $ US) pour racheter les studios 21st Century Fox, qui font partie de l'empire de Rupert Murdoch.

L'Américain Comcast a de son côté offert 22 milliards de livres pour racheter le groupe de télévision britannique Sky, lui-même convoité par Fox (également groupe Murdoch) qui a offert mardi de vendre Sky News, l'une des chaînes de Sky, à Disney afin d'obtenir le feu vert des autorités britanniques de la concurrence qui enquêtent sur son souhait de monter à 100% de Sky.

L'opérateur téléphonique AT&T souhaite de son côté avaler Time Warner (HBO, Warner Bros, les chaînes de télévision CNN, TNT, TBS...) pour 85,4 milliards de dollars mais le département de la Justice a déposé plainte contre ce projet et le procès se tient actuellement à Washington.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer