Pepsi devient la boisson officielle de la NBA

En quête de recettes pour dynamiser des ventes... (PHOTO JOHN RAOUX, ARCHIVES AP)

Agrandir

En quête de recettes pour dynamiser des ventes atones, Coca-Cola et PepsiCo rivalisent à coup d'initiatives dont d'importants investissements dans les sports populaires pour séduire les jeunes consommateurs.

PHOTO JOHN RAOUX, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

PepsiCo évince Coca-Cola pour devenir le commanditaire officiel de la NBA, dont les finales attirent des millions de téléspectateurs, a annoncé cette dernière lundi lors d'une conférence de presse à New York.

Pour Coca-Cola, c'est un cinglant revers après un partenariat noué en 1986 avec la NBA, instance gérant le basket, l'un des sports les plus populaires en Amérique du Nord après le football.

Le producteur des boissons gazeuses garde toutefois un pied en NBA où il a des contrats individuels avec des vedettes comme Lebron James.

Pour PepsiCo et sa PDG Indra Nooyi c'est un grand coup médiatique: les produits (Pepsi, eaux Aquafina, les thés Lipton, les croustilles Doritos) seront désormais accolés à toutes les grandes disciplines sportives aux États-Unis.

L'entreprise est déjà en effet l'un des commanditaires de la LNH, de la NFL et de la MLB.

Les termes financiers de ce partenariat courant sur plusieurs années n'ont pas été révélés.

Pour se consoler, Coca-Cola a annoncé de son côté un partenariat avec la MLS pour en promouvoir le développement aux États-Unis.

«Nous restons des fans de la NBA avec qui nous avons partagé une expérience remarquable durant nos 28 ans de partenariat. Cependant nous avons pris la décision de ne pas renouveler notre contrat à la fin de la saison 2014/2015», a réagi le producteur de la boisson éponyme mais aussi de Fanta et de Sprite.

En quête de recettes pour dynamiser des ventes atones, Coca-Cola et PepsiCo rivalisent à coup d'initiatives dont d'importants investissements dans les sports populaires pour séduire les jeunes consommateurs.

C'est la deuxième défaite symbolique qu'inflige PepsiCo à Coca-Cola en l'espace de quelques semaines.

Fin mars, la boisson Pepsi-Cola est devenue la deuxième plus bue aux États-Unis surpassant Coca-Cola Zero qui occupait jusqu'ici ce rang derrière Coca-Cola, selon le magazine spécialisé Beverage Digest.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer