Les pubs du Super Bowl à la télé canadienne en 2017

Le CRTC a décidé de permettre la diffusion... (Photo Anthony Gruppuso, USA Today)

Agrandir

Le CRTC a décidé de permettre la diffusion des publicités américaines du Super Bowl en direct à la télé canadienne à partir de janvier 2017.

Photo Anthony Gruppuso, USA Today

Les téléspectateurs canadiens pourront voir en direct à la télé les publicités américaines du Super Bowl à partir du match de février 2017, a tranché le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes. «La publicité fait partie du spectacle associé à l'événement», a dit le président du CRTC, Jean-Pierre Blais, hier lors d'un discours à London, en Ontario.

Reconnaissant recevoir plusieurs plaintes à ce sujet «depuis des années», le CRTC ne permettra plus la substitution simultanée dans le cadre du Super Bowl à partir de février 2017. Dimanche prochain, le remplacement simultané du signal de NBC par celui de la chaîne canadienne CTV empêchera aux téléspectateurs canadiens de voir les publicités américaines à NBC.

Déception

Bell Média, qui détient les droits de diffusion du Super Bowl au Canada pour ses chaînes de télé CTV et RDS, se dit «extrêmement déçue» de la décision du CRTC, qualifiant son approche de «troublante». «Bien sûr, les téléspectateurs pourront voir au Super Bowl des publicités Wells Fargo plutôt que RBC [...]. Mais ces dollars investis en publicités iront directement à des entreprises américaines plutôt qu'à [...] des diffuseurs canadiens», a indiqué Olivier Racette, porte-parole de Bell Média, par courriel.

«Ce n'est pas bon pour l'industrie canadienne de la publicité. Aujourd'hui, les gens ont déjà accès à plusieurs publicités américaines du Super Bowl sur le Web avant le match. Ça pourrait avoir un impact important sur les auditoires [de CTV et RDS]», dit Francine Marcotte, vice-présidente directrice média chez Cossette.

L'an prochain, le CRTC a permis à Bell Média de ne pas recourir à la substitution simultanée à l'occasion du Super Bowl, mais c'est l'entreprise qui prendra la décision. À compter de 2017, la substitution simultanée sera interdite au Super Bowl. Bell n'a pas indiqué hier si elle comptait permettre les publicités américaines l'an prochain sur CBS (le diffuseur américain du Super Bowl change chaque année).

L'arrivée des publicités américaines sur Fox (le diffuseur du Super Bowl en 2017) au Canada diminuera-t-elle de façon importante les auditoires de CTV et RDS? Bell n'a pas voulu commenter hier. L'an dernier, le Super Bowl a généré une cote d'écoute moyenne de 7,3 millions de téléspectateurs à CTV et de 607 000 téléspectateurs à RDS (le match du Canadien de Montréal en après-midi avait attiré 739 000 téléspectateurs). En vertu de ses conditions de licence, RDS n'a pas le droit de diffuser des publicités en anglais.

La substitution simultanée est un enjeu à la télé anglophone, mais pas à la télé francophone. Lorsqu'une émission américaine est présentée en même temps sur une chaîne canadienne et sur une chaîne américaine (ex.: le Super Bowl sur CTV et NBC dimanche prochain, ou plusieurs séries américaines en heure de grande écoute la semaine), la chaîne canadienne peut remplacer temporairement le signal de la chaîne américaine sur cette chaîne. On voit donc les publicités canadiennes aux deux chaînes.

Résultat: les chaînes canadiennes engendrent 250 millions de dollars en publicité grâce à la substitution simultanée. S'il accepte de faire une exception pour le Super Bowl, le CRTC continuera de permettre la substitution simultanée sur les chaînes généralistes (ce sera dorénavant interdit sur les chaînes spécialisées) mais promet d'avoir les télés canadiennes davantage à l'oeil.

Une chaîne canadienne qui retourne en retard à un match de la NFL ou à la cérémonie des Oscars en raison des publicités pourrait «devoir accorder un rabais aux téléspectateurs pour cette erreur» et perdre le privilège de la substitution simultanée, a fait savoir l'organisme réglementaire, qui a publié hier trois décisions concernant la télé généraliste à la suite de sa consultation Parlons télé.

Neutralité du sans-fil

Les conglomérats de télécommunications ne pourront plus exempter du calcul de la bande passante d'un téléphone sans fil les applications mobiles de leurs chaînes de télé (ex.: Bell Mobile TV chez Bell Mobilité). Résultat: une vidéo sur YouTube sera comptabilisée de la même façon qu'une vidéo téléchargée d'une application de Bell Mobile TV. Bell et Vidéotron faisaient l'objet de deux plaintes du genre au CRTC.

Gratuité

Les télés généralistes comme Radio-Canada, TVA, V, Global, Citytv et CTV devront continuer de retransmettre leurs signaux locaux gratuitement en direct. Ces télés locales ne pourront fermer leurs émetteurs sans perdre d'importants privilèges réglementaires. Le CRTC étudiera le financement de la télé locale et communautaire en 2015-2016.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer