Brexit: de grands patrons appellent à une Europe unie

«Nous croyons, plus que jamais, que l'Europe doit... (PHOTO GEORGES GOBET, ARCHIVES AFP)

Agrandir

«Nous croyons, plus que jamais, que l'Europe doit rester unie et travailler de façon rapprochée», écrivent ces patrons dans une lettre adressée à la presse.

PHOTO GEORGES GOBET, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Une cinquantaine de grands patrons de l'industrie européenne réunis au sein de l'ERT (European Round Table of Industrialistes) ont plaidé mardi pour une Europe «unie» et mis en garde contre les conséquences d'un Brexit, tant pour l'Union européenne que le Royaume-Uni.

«Nous croyons, plus que jamais, que l'Europe doit rester unie et travailler de façon rapprochée», écrivent ces patrons dans une lettre adressée à la presse.

Soulignant que grâce à l'UE, «les entreprises et les citoyens ont gagné en prospérité» au cours des 60 dernières années, et qu'elle est «aujourd'hui la première puissance économique et commerciale au monde», ils estiment que «loin de le stimuler, un démembrement du marché unique et des règles applicables aux 28 pays qui le composent amoindrirait notre développement économique».

«Ainsi, tout en respectant la décision des citoyens britanniques, nous sommes convaincus qu'une Europe sans le Royaume-Uni serait plus faible, de même que le Royaume-Uni lui-même serait plus faible hors de l'Europe», avertissent ces patrons de multinationales, telles que l'Oréal, Royal Dutch Shell, Siemens ou encore STMicroelectronics.

Ils reconnaissent que l'Union européenne fait face à une série de défis, allant du terrorisme à la crise des réfugiés, en passant par la sécurisation de son approvisionnement énergétique, l'enseignement et la formation, ou encore le numérique.

Mais, selon eux, «seule une approche conjointe nous permettra d'apporter les changements nécessaires pour améliorer les conditions de vie et de travail des citoyens européens, et en particulier des jeunes et des générations futures».

Les Britanniques vont décider par référendum le 23 juin si leur pays restera ou non membre de l'UE.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer