Zone euro: excédent commercial de 28,6 milliards d'euros

Le montant des importations en provenance de Chine,... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Le montant des importations en provenance de Chine, 2e partenaire commercial de l'UE après les États-Unis, continue d'être plus de deux fois supérieur à celui des exportations.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bruxelles

La zone euro a enregistré en mars un excédent commercial de 28,6 milliards d'euros, en nette hausse par rapport au même mois de 2015 grâce à un recul sensible des importations, selon des chiffres diffusés mardi par l'Office européen de statistiques Eurostat.

Les exportations vers le reste du monde, en s'établissant à 177,8 milliards d'euros, ont baissé de 3% sur un an, mais les importations ont reculé encore plus nettement, de 8%, à 149,2 milliards, a précisé Eurostat dans ses premières estimations.

Résultat: l'excédent commercial passe de 19,9 à 28,6 milliards d'euros soit une progression de plus de 40%.

Sur l'ensemble du premier trimestre 2016, l'excédent commercial dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique s'élève à 53,9 milliards d'euros, contre +46,8 milliards sur la période janvier-mars 2015, souligne l'office européen dans un communiqué.

Les exportations ont reculé de 1% à 485,8 milliards d'euros, et les importations de 3% à 432 milliards, ajoute-t-il.

Pour les 28 pays de l'Union européenne, la progression de l'excédent commercial est de moindre ampleur en mars, car la baisse des exportations (-7% sur un an) se rapproche de celles des importations (-8%).

Sur l'ensemble du premier trimestre, l'Union européenne continue d'afficher un déficit commercial (environ 800 millions d'euros) avec une valeur des importations supérieure à celle des exportations. Mais ce déficit est bien inférieur à celui du premier trimestre 2015 (-3,5 milliards).

Le montant des importations en provenance de Chine, 2e partenaire commercial de l'UE après les États-Unis, continue d'être plus de deux fois supérieur à celui des exportations. Une baisse des importations plus marquée que celle des exportations (-4% comparé à -1%) a toutefois permis de réduire de 3,5 milliards d'euros le déficit avec le géant asiatique (-46,9 milliards contre -50,4 au 1er trimestre 2015).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer