La Chine veut rendre sa monnaie moins dépendante du dollar

Le yuan fluctue actuellement dans une marge de... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le yuan fluctue actuellement dans une marge de 2% par rapport au dollar, autour du cours pivot fixé quotidiennement.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PÉKIN

La banque centrale chinoise a estimé vendredi que la fixation du taux de change du yuan devrait être à l'avenir moins dépendante du dollar et davantage adossée à un panel de devises.

«Le taux de change bilatéral du renminbi (nom officiel du yuan) par rapport au dollar ne peut pas refléter pleinement les prix relatifs des marchandises au plan international», selon un article publié vendredi soir sur le site de la Banque populaire de Chine (banque centrale).

«Ce qui signifie que le dollar ne saurait être l'unique référence du taux de change du yuan, mais qu'il faut un panel de devises» plus à même de «refléter pleinement les changements de valeur d'une monnaie», poursuit l'institution, selon laquelle l'adoption progressive d'un panel de référence «est bénéfique à la stabilité du taux de change du renminbi à un niveau moyen adéquat».

Aucune mesure concrète n'a toutefois été annoncée par la banque centrale.

Cette prise de distance avec le poids prépondérant du billet vert intervient à quelques jours d'une réunion du comité monétaire de la Réserve fédérale américaine qui devrait, de l'avis de la majorité des observateurs, relever ses taux directeurs pour la première depuis la crise financière de 2008.

Un tel relèvement provoquerait mécaniquement un affaiblissement du yuan et risque d'entraîner des mouvements de capitaux en direction des États-Unis, où placer son argent deviendrait plus rentable pour les investisseurs.

Le yuan fluctue actuellement dans une marge de 2% par rapport au dollar, autour du cours pivot fixé quotidiennement.

Vendredi, ce cours pivot est tombé à un plus bas depuis plus de quatre ans, à 6,4358 yuans pour un billet vert.

Le 30 novembre, le Fonds monétaire international (FMI) a décidé d'intégrer le yuan, qui n'est que partiellement convertible, dans le panier de devises constituant sa monnaie de réserve (les droits de tirage spéciaux), à côté du dollar, de l'euro, du yen et de la livre britannique.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer