Royaume-Uni: les employés recrutés anonymement

Un employé dans une usine au Royaume-Uni.... (Photo archives AP)

Agrandir

Un employé dans une usine au Royaume-Uni.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Katz
Associated Press
Londres

La fonction publique et les grandes entreprises britanniques ont accepté de recruter leurs employés sans connaître le nom des candidats afin d'éliminer la discrimination contre les minorités ethniques.

L'objectif du nouveau programme est d'aider les jeunes diplômés à obtenir leur première entrevue dans un marché de l'emploi très concurrentiel.

Le premier ministre du Royaume-Uni David Cameron a rencontré les dirigeants d'entreprise, lundi, pour donner le coup d'envoi à la nouvelle politique.

M. Cameron a déclaré dimanche qu'il était «honteux» que les personnes avec un nom «à consonance blanche» aient deux fois plus de chance d'être candidates pour un emploi. Il a donné l'exemple d'une jeune fille qui s'est fait conseiller d'utiliser son deuxième prénom, Elizabeth, parce qu'il semblait plus anglophone que son vrai prénom.

Parmi les entreprises qui ont accepté de se soumettre à ces nouvelles règles apparaissent la banque HSBC, la firme de comptabilité Deloitte, le diffuseur public BBC et le Service national de santé, le système de santé public du pays. Ces employeurs ne connaîtront pas le nom de leurs candidats avant qu'ils ne les rencontrent pour une entrevue.

Dianah Worman, conseillère à la diversité au CIPD, une association professionnelle pour les travailleurs en ressources humaines, a précisé après avoir participé à la rencontre au bureau du premier ministre, que le nouveau programme permettrait de réduire la discrimination «consciente et inconsciente» pour recruter de nouveaux employés.

«C'était très encourageant de voir cet engagement du gouvernement, du milieu des affaires et d'autres organisations pour mettre fin à la discrimination à l'emploi. Les études ont démontré que tout nom qui ne sonne pas anglo-saxon ou blanc est perçu comme potentiellement problématique», a-t-elle expliqué.

Le recrutement «à l'aveugle» a été testé dans d'autres pays, a indiqué Mme Worman. La mesure à elle-seule ne suffira pas tant que les employeurs ne comprendront pas vraiment les bénéfices que peuvent apporter une diversification de leur milieu de travail, a-t-elle remarqué.

La BBC a annoncé par communiqué que la nouvelle politique entrerait en vigueur au mois d'avril. Elle aidera le diffuseur public à «embaucher les gens les plus talentueux, peu importe leur milieu socioculturel».

Chaque candidat sera associé à un chiffre d'identification avant l'entrevue et les détails personnels seront ajoutés aux documents fournis au groupe qui rencontrera la personne, a expliqué la BBC.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer