Zone euro: recul de la production industrielle

«La production industrielle a été décevante tout au... (Photo acrhives Bloomberg)

Agrandir

«La production industrielle a été décevante tout au long de 2015 dans la zone euro, avec une croissance de seulement 0,4% depuis décembre», souligne Bert Colijn, analyste pour la banque ING.

Photo acrhives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bruxelles

La production industrielle a reculé de 0,5% en août dans la zone euro après avoir progressé de 0,8% le mois précédent (chiffre révisé à la hausse), a indiqué mercredi l'office européen des statistiques Eurostat.

Cette baisse «suggère que le secteur a encore du mal à récupérer et ne sera certainement pas un moteur de la faible reprise de la zone euro», analyse Jessica Hinds de Capital Economics.

Sur un an, la production industrielle a progressé de 0,9% dans la zone euro, poursuit Eurostat. C'est deux fois moins bien qu'attendu: les analystes tablaient sur une hausse de 1,8% sur un an.

«La production industrielle a été décevante tout au long de 2015 dans la zone euro, avec une croissance de seulement 0,4% depuis décembre», souligne Bert Colijn, analyste pour la banque ING. Malgré le niveau bas du pétrole et de l'euro qui ont stimulé la demande intérieure, la production industrielle ne redémarre pas, ce qui est «un peu un mystère» aux yeux de l'analyste.

«Même si les inquiétudes sur le ralentissement chinois et le scandale Volkswagen sont dans les esprits, les conditions pour une amélioration modeste sont réunies», avance-t-il.

Moins optimiste, l'analyste de Capital Economics estime que l'affaire Volkswagen pourrait peser sur l'industrie allemande. «En conséquence, nous doutons que la reprise industrielle de la zone euro va gagner beaucoup d'ampleur dans les derniers mois de l'année», affirme-t-elle.

En août par rapport à juillet, le recul de 0,5% de la production industrielle est dû à des baisses de 3,0% de la production d'énergie, de 1,0% pour les biens d'investissement et de 0,1% pour les biens de consommation non durables. En revanche, la production de biens intermédiaires a augmenté de 0,2% et celle de biens de consommation durables de 2,3%.

Parmi les États membres de la zone euro, la baisse la plus marquée a été enregistrée en Lituanie (-3,5%), et les plus fortes hausses ont été constatées en Grèce (+3,9%) et en France (+1,6%).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer