Commerce: les États-Unis incitent le Japon à créer des ententes

La Chine, qui est le grand rival des... (Photo Stéphane Champagne, archives La Presse)

Agrandir

La Chine, qui est le grand rival des États-Unis dans la conquête commerciale du populeux marché asiatique, ne fait pas partie des discussions devant mener à la ratification de l'accord de partenariat transpacifique. Le Canada, lui, y prend part.

Photo Stéphane Champagne, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
TOKYO

Les États-Unis et le Japon s'approchent de la conclusion d'accords commerciaux bilatéraux, mais le secrétaire d'État adjoint des États-Unis, Anthony Blinken, invite les gens d'affaires nippons à faire pression sur leurs élus.

M. Blunken, qui est arrivé en poste le mois dernier, voudrait qu'ils incitent les politiciens japonais à finaliser l'accord de partenariat transpacifique, un traité multilatéral de libre-échange qui vise à intégrer les économies des régions Asie et Pacifique.

Pour que cet accord voie je jour, une entente commerciale solide entre les États-Unis est le Japon est essentielle. Les deux parties assurent qu'elles s'en approchent, mais insistent pour rappeler que certaines divergences persistent.

Les principaux points en litige entre Tokyo et Washington concernent les exportations américaines de porc et de boeuf et celles de pièces automobiles par le Japon.

La Chine, qui est le grand rival des États-Unis dans la conquête commerciale du populeux marché asiatique, ne fait pas partie des discussions devant mener à la ratification de l'accord de partenariat transpacifique. Le Canada, lui, y prend part.

Anthony Blinken complète au Japon une tournée asiatique consacrée au projet d'accord commercial.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer