Nouvelle plainte américaine contre la Chine devant l'OMC

Depuis plusieurs années, les États-Unis cherchent à réduire... (Photo AP)

Agrandir

Depuis plusieurs années, les États-Unis cherchent à réduire leur déficit commercial grandissant avec la Chine, qui pèse sur l'activité et qui serait, selon Washington, aggravé par des pratiques déloyales comme la sous-évaluation artificielle du yuan.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les États-Unis ont annoncé mardi avoir saisi l'Organisation mondiale du Commerce pour protester contre un programme d'aide à l'export mis en place en Chine et qui désavantagerait les entreprises américaines.

«La Chine semble fournir des subventions illégales à l'export à des producteurs et à des entreprises manufacturières», a affirmé la représentation spéciale américaine au Commerce extérieur (USTR) dans un communiqué.

Les États-Unis ciblent plus particulièrement les quelque 180 «plateformes communes de services» disséminées en Chine qui offriraient des prestations gratuites aux entreprises locales et seraient ainsi «néfastes pour les travailleurs américains et les entreprises américaines», assure le communiqué.

Face à ce programme «inéquitable», Washington a enclenché la première étape du règlement des conflits à l'OMC en convoquant des «consultations» avec la Chine, nouvel épisode de la guerre commerciale que se livrent les deux géants.

«L'USTR continuera à travailler sans relâche pour que la Chine et tous les membres de l'OMC respectent les règles», a déclaré le patron de l'USTR, Michael Froman, cité dans le communiqué.

Washington a notamment déjà porté devant l'organisation genevoise des différends sur les droits de douane imposés par Pékin sur les voitures américaines de luxe ou sur des matériaux rares, et s'est attaqué aux subventions à l'industrie chinoise des panneaux solaires.

Depuis plusieurs années, les États-Unis cherchent à réduire leur déficit commercial grandissant avec la Chine, qui pèse sur l'activité et qui serait, selon Washington, aggravé par des pratiques déloyales comme la sous-évaluation artificielle du yuan.

En 2014, le déficit américain vis-à-vis de la Chine et sur les seuls biens a atteint le montant record de 342,6 milliards de dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer