La Banque d'Angleterre maintient son taux à 0,50%

La Banque d'Angleterre a maintenu jeudi, comme attendu, son taux directeur à... (Photo archives Bloomberg)

Agrandir

Photo archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

La Banque d'Angleterre a maintenu jeudi, comme attendu, son taux directeur à 0,50%, et laissé inchangé le montant total de son programme de rachats d'actifs à l'issue de la première réunion de 2015 de son Comité de politique monétaire (CPM).

La banque centrale britannique n'a, comme à son habitude, pas fait de commentaires sur cette décision, renvoyant aux minutes de la réunion, qui seront publiées le 21 janvier.

À l'issue de sa réunion mercredi et jeudi, le CPM a ainsi opté pour le maintien du taux au niveau exceptionnellement bas auquel il est fixé depuis mars 2009, et laissé inchangé, à 375 milliards de livres (668 milliards de dollars), le montant total de son programme de rachats d'actifs, dit d'«assouplissement quantitatif», épuisé depuis novembre 2012.

«Il serait désormais très surprenant de voir la Banque d'Angleterre relever ses taux avant les derniers mois de l'année étant donné l'impact désinflationniste des prix très bas du pétrole et le risque de voir la croissance britannique lestée par la hausse des incertitudes politiques avant les élections de mai», a commenté Howard Archer, économiste chez IHS Global Insight.

Ainsi, l'inflation au Royaume-Uni a encore ralenti en novembre, tombant à son plus bas niveau en glissement annuel en douze ans, conséquence de la chute des prix du pétrole. Elle a atteint 1,0% sur un an après 1,3% en octobre, selon des chiffres officiels publiés le mois dernier.

Une hausse de taux anticipée risquerait de freiner encore plus la hausse des prix.

Dans ce contexte, la réunion des neuf membres du CPM devrait s'être soldée sur un nouveau vote à sept voix contre deux pour un maintien du taux.

En effet, Martin Weale et Ian McCafferty, qui se sont prononcés en faveur d'une hausse du taux d'intérêt à 0,75% depuis août, sont clairement partis pour continuer sur cette lancée même s'ils devraient dans l'immédiat rester isolés, ont estimé des économistes.

Dans un bref communiqué, la Banque d'Angleterre  a également annoncé le réinvestissement 4,35 milliards de livres (7,75 milliards de dollars CAN) d'obligations arrivées à maturité en janvier 2015 dans le cadre de son programme de rachats d'actifs, une pratique vouée à maintenir inchangé le montant total du programme.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer