La confiance économique en baisse dans la zone euro

Dans l'ensemble de l'Union européenne, la confiance économique... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Dans l'ensemble de l'Union européenne, la confiance économique a reculé de 1,2 point pour s'établir à 104,6.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BRUXELLES

La confiance dans l'économie s'est dégradée en août dans la zone euro, revenant à son niveau de décembre 2013 après une timide embellie au cours des derniers mois, selon des statistiques publiées jeudi par la Commission européenne.

L'indice de confiance s'est établi à 100,6 points contre 102,1 le mois précédent (chiffre révisé). Cette baisse de 1,5 point fait suite à une stagnation en juillet, qui laissait déjà augurer que la reprise avait atteint son pic.

Pour le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Jyrki Katainen, ce n'est «pas une surprise après les chiffres décevants de la croissance au deuxième trimestre et les tensions géopolitiques qui ont marqué l'été».

«Ce n'en est pas moins une source d'inquiétude», a-t-il poursuivi dans un communiqué car, «sans confiance, nous ne verrons pas la reprise des investissements dont nous avons besoin pour une reprise robuste de la croissance et de l'emploi».

«Il y a un besoin urgent d'utiliser tous les outils disponibles pour soutenir la croissance et promouvoir l'investissement», insiste M. Katainen, dans un message clair aux États membres mais aussi à la Banque centrale européenne.

«Nous devons faire en sorte que les politiques budgétaires soient orientées vers une croissance durable tout en maintenant la stabilité», ajoute-t-il à l'adresse des États, précisant que «la dépense publique devrait être plus tournée vers la promotion de la croissance».

Le sujet fera partie des discussions des ministres européens des Finances mi-septembre à Milan.

Par pays, la confiance s'est significativement dégradée en Italie (-4,1 points) ainsi qu'en Allemagne (-1,9 point). En France, elle a également diminué, mais dans une moindre mesure (-0,6), tout comme aux Pays-Bas (-0,8), tandis qu'elle est restée stable en Espagne.

Par secteurs, la confiance a surtout diminué dans les ventes de détail (-2,3 points), en raison d'attentes plus pessimistes concernant à la fois la situation des affaires présentes et à venir et l'adéquation des volumes de stocks aux besoins.

Mais elle s'est aussi dégradée dans le secteur de la consommation (-1,6 point) en raison d'anticipations pessimistes au sujet de l'évolution du chômage et de la situation économique en général, et dans l'industrie (-1,5 point), pour cause d'attentes plus prudentes concernant la production.

Dans la construction, l'indice de confiance est resté stable (-0,2 point), les attentes moins optimistes concernant les carnets de commandes étant en partie compensées par celles, plus optimistes, concernant l'emploi.

La confiance dans le secteur des services financiers, qui n'entre pas dans la composition de l'indice, s'est un peu améliorée en août (+0,4 point).

Dans l'ensemble de l'Union européenne, la confiance économique a reculé de 1,2 point, à 104,6.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer