L'Argentine verse 1 milliard pour régler une échéance de sa dette

L'Argentine a déposé jeudi plus d'un milliard de dollars dans une banque... (Photo Enrique Marcarian, Reuters)

Agrandir

Photo Enrique Marcarian, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BUENOS AIRES

L'Argentine a déposé jeudi plus d'un milliard de dollars dans une banque américaine pour régler une échéance aux créanciers ayant accepté une restructuration de la dette argentine, sachant qu'elle pouvait être saisie pour indemniser deux fonds spéculatifs.

Le ministre argentin de l'Économie Axel Kicillof a souligné que ce paiement dû au 30 juin «dépasse le milliard de dollars» et illustre «la volonté de l'Argentine d'honorer ses engagements envers 100% de ses créanciers».

Une décision judiciaire américaine ordonne à Buenos Aires de verser 1,33 milliard de dollars à deux fonds «vautours» avant de poursuivre les remboursements de la dette des créances restructurées.

«Payer, c'est déposer les fonds conformément à nos obligations, un droit exercé de manière volontaire, sans prétendre avec cela aller à l'encontre d'autres décisions de l'autorité judiciaire qui altère les bases du contrat souscrit par un pays souverain», a déclaré Axel Kicillof lors d'une conférence de presse au ministère de l'Économie à Buenos Aires.

Après la crise économique de 2001 et la faillite d'une Argentine surendettée, la plupart des créanciers privés du pays (93%) ont renoncé à environ 70% de leurs créances pour permettre à la 3e économie latino-américaine de se redresser. En revanche, 7% des détenteurs de bons de la dette argentine ont refusé la restructuration du passif, comme les fonds NML Capital et Aurelius Management, qui ont obtenu devant la justice des États-Unis le paiement de 100% de leurs créances.

«Les droits d'une majorité claire ne peuvent pas être remis en cause par 1% des créanciers, foudroyant ainsi, depuis une position minoritaire, l'effort collectif de la Nation et du peuple argentin pour respecter ses engagements, en plus d'affecter les intérêts et les droits de la majorité des détenteurs de titres», a ajouté le ministre argentin.

La somme d'environ 1 milliard de dollars était due le jour ouvrable précédant la date butoir du lundi 30 juin, mais le paiement a été effectué jeudi car vendredi est chômé dans l'administration bancaire argentine.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer