Zone euro: la confiance dans l'économie s'améliore

La reprise en zone euro «pourrait s'accélérer un... (PHOTO BORIS ROESSLER, archives AFP)

Agrandir

La reprise en zone euro «pourrait s'accélérer un peu au deuxième trimestre», anticipe James Howat, de Capital Economics.

PHOTO BORIS ROESSLER, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bruxelles

La confiance dans l'économie s'est légèrement améliorée dans la zone euro en mai par rapport à avril, selon des statistiques publiées mercredi par la Commission européenne, qui montrent une fois encore que la France fait exception, avec une confiance en baisse.

L'indice de confiance s'est établi à 102,7 points contre 102 points en avril dans la zone euro, retrouvant son plus haut niveau en près de trois ans (34 mois). Les analystes interrogés par DowJones Newswires s'attendaient à ce qu'il reste stable à 102 points.

Cela «renforce l'espoir de voir s'installer une modeste reprise dans la zone euro, malgré une croissance du PIB décevante, de 0,2% au premier trimestre par rapport au trimestre précédent», note Howard Archer, d'IHS Global Insight.

La reprise «pourrait s'accélérer un peu au deuxième trimestre», anticipe James Howat, de Capital Economics.

Mais il faut se garder de tout triomphalisme, met en garde Peter Vanden Houte, de la banque ING, car «les risques déflationnistes sont toujours là». En effet, «une nouvelle poussée à la hausse du taux de change de l'euro pourrait facilement entraîner la zone euro dans une spirale déflationniste», selon lui.

Par pays, la confiance s'est améliorée de 0,4 point en Espagne, 0,5 point en Italie, 0,7 point en Allemagne et 1,3 point aux Pays-Bas. Parmi les cinq plus grandes économies de la zone euro, seule la France a vu la confiance décliner (-0,4 point), ce que M. Howat juge «préoccupant» pour le pays, après un premier trimestre sans croissance.

Par secteurs, la confiance s'est améliorée de 0,5 point dans l'industrie, soutenue par des attentes plus optimistes des dirigeants concernant la production future et une analyse plus positive des carnets de commandes.

Elle s'est aussi améliorée de 0,3 point dans les services, grâce à une évaluation plus positive de la situation passée des affaires et de la demande passée, et en dépit d'une vision plus pessimiste de la demande future.

La confiance des consommateurs s'est nettement améliorée (+1,5 point), grâce à une évaluation plus optimiste dans tous les secteurs: évolution du chômage, de l'épargne, situation économique future en général, situation financière individuelle. Il s'agit de son plus haut niveau en plus de six ans, ce qui devrait favoriser la consommation «et contribuer à renforcer la reprise dans la zone euro dans les prochains mois», selon M. Archer.

La confiance dans le secteur des services financiers, qui n'entre pas dans la composition de l'indice, s'est très nettement améliorée, gagnant 6,2 points.

Dans l'ensemble de l'UE, la confiance économique est restée globalement stable: elle a gagné 0,2 point à 106,5 points.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer