Le FMI craint une déflation dans les pays riches

Dans un discours à Washington, Christine Lagarde a estimé... (PHOTO GARY CAMERON, REUTERS)

Agrandir

Dans un discours à Washington, Christine Lagarde a estimé mercredi que la croissance mondiale était «encore coincée en première vitesse» et devrait se renforcer en 2014.

PHOTO GARY CAMERON, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a prévenu mercredi que les pays industrialisés présentaient des risques de déflation.

Dans un discours à Washington, Mme Lagarde a estimé que la croissance mondiale «encore coincée en première vitesse (...) devrait se renforcer en 2014».

Dans les pays industrialisés toutefois, il y a «des risques croissants de déflation qui pourraient être désastreux pour la reprise», a-t-elle ajouté.

«Cela veut dire que les banques centrales devraient retourner à des politiques monétaires plus conventionnelles seulement quand une croissance robuste sera fermement installée», a jugé la dirigeante du FMI.

Dans la zone euro, où notamment «le niveau élevé du chômage est encore préoccupant», les politiques monétaires «pourraient encore faire davantage», a encore souligné Mme Lagarde.

Il faudra être vigilant en 2014 quant aux risques de volatilité sur les marchés financiers et dans les pays émergents, a-t-elle encore noté. «La réaction à la réduction des achats d'actifs de la Fed a été calme jusqu'ici et c'est une bonne nouvelle. Mais il y a encore des remous à prévoir», a prévenu Mme Lagarde.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer