Immobilier résidentiel: meilleur juillet en huit ans dans la région de Montréal

Le marché des copropriétés est resté dynamique en... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le marché des copropriétés est resté dynamique en juillet dans la grande région de Montréal, avec des hausses de 6% du nombre de ventes et de 5% du prix médian par rapport à juillet 2017.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Le marché de l'immobilier résidentiel dans la région de Montréal vient de connaître son meilleur mois de juillet en huit ans pour le nombre de transactions, selon les données mensuelles mises à jour ce matin par la Chambre immobilière du Grand Montréal.

Ainsi, 3 201 ventes résidentielles (maisons unifamiliales, copropriétés, plex de 2 à 5 logements) pour une valeur totale de 1,24 milliard de dollars ont été conclues en juillet 2018; des chiffres en hausse respective de 1% et de 4% par rapport à juillet 2017.

Aussi, ce mois de juillet 2018 très actif porte à 30 226 le nombre de ventes conclues depuis le début de l'année, soit 5% de plus qu'à pareille date en 2017, alors que la valeur totale des transactions totalise 11,1 milliards, en hausse de 8% sur un an.

Quant à l'évolution du prix médian des ventes, selon les catégories de propriétés, c'est encore dans le secteur des plex de deux à cinq logements que la hausse en juillet 2018 s'est avérée la plus forte. Elle a atteint 9% sur un an pour un prix de 528 500 $ dans la région métropolitaine, et de 570 000 $ sur l'île de Montréal comme telle.

Pour les sept premiers mois de 2018, la hausse du prix de vente des plex sur l'île de Montréal s'établit à 8% par rapport  à l'an dernier, alors que le nombre de ventes (1 867) est demeuré inchangé.

Maisons, copropriétés

Dans le marché des maisons unifamiliales, le prix médian des ventes conclues en juillet 2018 dans la région de Montréal, soit 336 250 $, est rehaussé de 6% en un an malgré une légère baisse (-2%) du nombre de transactions.

C'est dans les secteurs de Laval et de la Rive-sud que la hausse de prix des maisons unifamiliales a été la plus forte en juillet, soit 11% sur un an. 

Cette hausse en juillet presque deux fois supérieure à celle compilée pour les sept premiers mois de l'année suggère une accélération de l'inflation des prix des maisons unifamiliales dans ces deux secteurs de la région métropolitaine.

Quant au marché des copropriétés, il est resté dynamique en juillet dans la grande région de Montréal, avec des hausses de 6% du nombre de ventes et de 5% du prix médian par rapport à juillet 2017.

Toutefois, la hausse de prix ses copropriétés sur l'Île de Montréal, comptabilisée à 10% sur un an en dépit d'une légère baisse de 1% du nombre de ventes, est demeurée de loin la plus forte dans toute la région métropolitaine.

Cette hausse de 10% en juillet 2018 s'avère aussi deux fois plus importante que celle de 5% comptabilisée durant les sept premiers mois de l'année.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer