Une tradition d'acquisitions payante

Rapidement après être devenu PDG du Groupe Deschênes,... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Rapidement après être devenu PDG du Groupe Deschênes, François Deschênes a été initié à la spécialité familiale : réaliser l'acquisition d'une entreprise qui allait renforcer la présence du groupe.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Depuis 1980, le Groupe Deschênes a réalisé pas moins de 29 acquisitions, ce qui lui a permis de s'imposer comme le plus grand distributeur-grossiste canadien de produits de plomberie, de chauffage, d'électricité, d'aqueducs et d'égouts. Cette tradition d'acquisitions s'est bonifiée au fil des dernières années alors que le groupe montréalais vient de conclure coup sur coup les deux plus importantes transactions de son histoire.

Le Groupe Deschênes est le plus grand distributeur-grossiste... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le Groupe Deschênes est le plus grand distributeur-grossiste canadien de produits de plomberie, de chauffage, d'électricité, d'aqueducs et d'égouts.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Fondée en 1940 par François Miville-Deschênes, l'entreprise a longtemps prospéré en exploitant un seul magasin à Montréal. C'est à partir de 1980 que Jacques Deschênes, le fils du fondateur, a entrepris de consolider le marché de la distribution en réalisant 15 acquisitions en 18 ans.

Martin Deschênes, le fils de Jacques, qui a pris la relève de l'entreprise familiale en 2000, a poursuivi le mouvement en complétant 12 transactions, dont celle, en septembre 2016, d'Ideal Supply, un important distributeur de produits électriques et de pièces d'automobiles, et de son réseau de 30 succursales dans le sud-ouest de l'Ontario.

Depuis janvier 2017, c'est François Deschênes, le frère cadet de Martin, qui préside aux destinées du Groupe Deschênes. Et rapidement après son entrée en fonction, le nouveau PDG a été initié à la spécialité familiale : réaliser l'acquisition d'une entreprise qui allait renforcer la présence du groupe.

« L'entreprise Corix Infrastructure de Vancouver, qui appartient à la Caisse de retraite de la Colombie-Britannique, a mis en vente sa division Corix Water Products qui était composée d'un réseau de 55 succursales de produits d'aqueducs : bornes-fontaines, tuyaux d'égout de plastique, têtes de puisards...

« On était déjà le leader dans la distribution de produits d'aqueducs au Québec, avec notre division Huot et ses cinq succursales », souligne François Deschênes.

« Mais l'acquisition de Corix nous permettait de nous hisser au premier rang au Canada tout en mettant un pied solide aux États-Unis puisque Corix avait 12 succursales dans les États de Washington, de l'Oregon, de la Californie et du Texas. » - François Deschênes

C'est le printemps dernier que le nouveau PDG s'est penché sur cette grosse transaction et c'est en juin que le Groupe a fait une présentation qui lui a permis de se trouver au sein de la courte liste, pour finalement remporter la mise à l'automne. Il a par la suite acquis une petite entreprise québécoise.

UNE ACQUISITION DE TAILLE

La transaction avec Corix est devenue officielle en janvier dernier. Il s'agit de la plus grosse acquisition de l'histoire du Groupe Deschênes.

« C'est un gros morceau. C'est la première fois que l'on a recours à un syndicat bancaire pour assurer le financement d'une transaction. Même le Fonds de solidarité y a participé en contractant une dette subordonnée », explique François Deschênes.

L'acquisition d'Ideal Supply en 2016, ajoutée à celle de Corix, a pratiquement fait doubler le chiffre d'affaires du Groupe Deschênes en l'espace de trois ans. Les revenus sont passés de 650 millions à 900 millions et ils franchiront le cap des 1,3 milliard cette année.

« Notre base de revenus a changé. Auparavant, on réalisait 50 % de nos revenus avec les produits de plomberie. Cette proportion est tombée à 35 %, alors que les produits d'aqueducs représentent maintenant 35 %, contre 10 % pour les produits électriques, 10 % pour les produits de climatisation et de chauffage, et 10 % pour les pièces d'autos et les produits d'incendie », précise le PDG.

François Deschênes insiste sur le caractère stratégique de la dernière acquisition qui permet au Groupe Deschênes de devenir le leader canadien et d'avoir une bonne présence aux États-Unis dans un secteur en expansion.

« Il y a beaucoup de travaux de modernisation des infrastructures d'aqueducs qui vont se faire dans les prochaines années tant au Canada qu'aux États-Unis. On va être bien présents pour desservir ce marché. » - François Deschênes

« Aux États-Unis, on va opérer 11 de nos 12 succursales dans des États qui totalisent plus de 50 millions d'habitants, alors qu'au Canada, on dessert un marché de 39 millions d'habitants à partir d'un réseau de 45 magasins », constate-t-il.

NOUVEAU PDG, NOUVELLE VISION

François Deschênes est le benjamin de la famille et il s'est joint au Groupe Deschênes il y a 18 ans lorsque son frère Martin, de 11 ans son aîné, devenait PDG du groupe.

« Avant de devenir PDG en janvier 2017, j'étais vice-président-directeur général de Deschênes et Fils Montréal, une de nos 10 divisions. Lorsque je suis entré en fonction, j'avais une équipe solide en place, et l'entreprise était en très bonne santé.

« Il a fallu que je m'adapte à mes nouvelles fonctions. J'étais habitué chez Deschênes et Fils d'avoir mon nez fourré partout. J'ai dû prendre de la distance par rapport aux opérations courantes et voir les enjeux de plus loin », observe le PDG.

À 45 ans, François Deschênes a aussi dû apprendre à composer avec les responsabilités de son nouveau rôle.

« Avant, c'est moi qui demandais des fonds pour réaliser les projets de Deschênes et Fils. Là, c'est moi qui suis responsable des finances et de l'allocation des actifs. C'est moi qui rends des comptes au conseil d'administration », constate-t-il.

Le Groupe Deschênes exploite aujourd'hui un réseau de 180 succursales au Canada et aux États-Unis avec un effectif de 2625 employés. L'entreprise prévoit réaliser des revenus de 1,3 milliard en 2018 et étudie déjà des occasions d'acquisitions au Canada dans le secteur de la distribution de produits électriques.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer