Des difficultés pour Domtar dans le secteur des soins personnels

Domtar, dont le siège social est établi à... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Domtar, dont le siège social est établi à Montréal, mais qui est dirigée depuis Fort Mill en Caroline du Sud, anticipe notamment une diminution de ses marges en raison d'une augmentation des concurrents, une capacité de production excédentaire et une diminution des dépenses gouvernementales dans les soins de santé.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La percée effectuée par Domtar en 2011 dans le secteur des produits d'incontinence s'avère plus difficile que prévu, ce qui oblige l'entreprise à comptabiliser une charge hors trésorerie de 578 millions US avant impôt au quatrième trimestre.

Cette décision a plombé les résultats de la compagnie, qui a dévoilé jeudi une perte nette de 340 millions US, ou 5,42 $ US par action, par rapport à un bénéfice net de 47 millions US, ou 75 cents US par action, il y a un an.

Les investisseurs ont également mal réagi, à la Bourse de Toronto, le titre de Domtar a plongé de 12,19 %, ou 7,45 $, pour clôturer à 53,68 $.

«Nous avons conclu que la performance de notre secteur des soins personnels va continuer d'être affectée par une concurrence accrue», a commenté le grand patron de l'entreprise, John Williams, au cours d'un entretien téléphonique avec les analystes.

Domtar, dont le siège social est établi à Montréal, mais qui est dirigée depuis Fort Mill en Caroline du Sud, anticipe notamment une diminution de ses marges en raison d'une augmentation des concurrents, une capacité de production excédentaire et une diminution des dépenses gouvernementales dans les soins de santé.

La papetière s'était lancée dans le secteur des produits d'incontinence pour adultes et enfants en 2011 en réalisant plusieurs acquisitions, dont celle de l'entreprise espagnole Laboratoire Indas, pour 402,7 millions.

Interrogé par les analystes, M. Williams a expliqué qu'aux États-Unis, le faible taux de natalité se traduisait par une pression accrue sur les fabricants, ce qui se reflétait sur les prix.

«Ces grandes marques s'adaptent en étant plus agressives en ce qui a trait aux promotions et aux prix affichés», a-t-il expliqué, lorsqu'interrogé par un analyste sur les défis du secteur des soins personnels.

Même si Domtar s'attend à des conditions de marché difficiles dans ce secteur à court et moyen terme, l'entreprise n'a pas l'intention de jeter l'éponge. Son dirigeant a dit demeurer «optimiste sur la croissance à long terme».

Abstraction faite des éléments non récurrents, la compagnie a affiché un bénéfice ajusté de 40 millions US, ou 64 cents US par action, en recul de 15 % comparativement au quatrième trimestre en 2016.

De leur côté, les ventes ont grimpé de 4,7 % pour s'établir à 1,33 milliard US. Les revenus ont été en hausse dans les secteurs des pâtes et papiers ainsi que des soins personnels.

Les analystes sondés par Thomson Reuters anticipaient un bénéfice ajusté par action de 81 cents US et un chiffre d'affaires de 1,31 milliard US.

«Les expéditions de papier devraient bénéficier d'une baisse de la capacité de la production (...), mais le secteur des soins personnels risque d'être affecté en 2018 par une diminution des volumes et des marges moins élevés», a commenté l'analyste Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux, dans une note envoyée à ses clients.

Pour l'exercice terminé le 31 décembre, Domtar a affiché une perte nette de 212 millions US, ou 3,38 $ US par action, comparativement à un bénéfice net de 128 millions US, ou 2,04 $ US, lors de l'année financière 2016.

Ses ventes se sont chiffrées à 5,15 milliards US, en hausse par rapport à 5,1 milliards US lors de l'exercice précédent.

Domtar se spécialise dans les produits à base de fibre, dont des papiers de communication, de spécialité et d'emballage, de la pâte commerciale ainsi que dans les produits d'incontinence. L'entreprise compte près de 10 000 employés répartis dans une cinquantaine de pays.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer